23 juillet 2016

Wild - Cheryl STRAYED

éditions 10/18
Parution :
Traduction : Anne Guitton
504 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed boucle son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junkie, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, elle choisit de s'en remettre à la nature et de marcher. Elle part seule pour une randonnée de mille sept cents kilomètres sur le Chemin des crêtes du Pacifique, un parcours abrupt et sauvage de l'Ouest américain. Au fil de cette longue route, elle va surmonter douleurs et fatigue pour renouer avec elle-même et finalement trouver sa voie.
Franche, dynamique et un brin déjantée, Cheryl Strayed nous entraîne grâce à ce récit humain et bouleversant sur les chemins d'une renaissance.

Née en 1968,  Cheryl Strayed est une romancière et essayiste américaine. Ses essais personnels ont été largement publiés dans des magazines et journaux nationaux et sélectionnés deux fois pour apparaître dans la liste des Best American Essays







Ce que j'en ai pensé :
« Si ta volonté te lâche, dépasse ta volonté », écrit Emily Dickinson. 

Et même sans la moindre volonté, ou surtout parce qu'elle y voit un signe du destin, Cheryl s'embarque, chausssures trop petites aux pieds pour le PCT (Pacific Crest Trail) qui oscille entre désert et sommets enneigés, entre serpents à sonnettes et ours noirs. 
Cheryl n'a pas seulement mal aux pieds, ou aux épaules à cause d'un sac de rando mal préparé et trop lourd, elle a mal à l'âme, pleurant son divorce, ses échecs et surtout la mort de sa mère dont elle ne pense jamais se relever...Chaque pas l'éloigne du chagrin et la rapproche d'elle-même, comme un rite initiatique.

« J'avais pris la route pour réfléchir à ma vie, à tout ce qui m'avait brisée, afin de pouvoir me reconstruire ».
Entre nature writing et introspection, Cheryl Strayed relate son périple, n'oubliant ni ses peurs ni ses moments d'éblouissement, entre anecdotes cocasses (le "développé-levé de "Monster" le sac trop rempli qui pèse la moitié de son poids !) et introspection, elle nous embarque, au sens littéral du terme, pour un sacré voyage, animé de rencontres souvent étonnantes et baignées d'humanité, de rapports humains riches et sincères. 

« Pour moi, la solitude avait toujours été un lieu plus qu'un sentiment, une petite pièce dans laquelle je pouvais me réfugier pour être moi-même. »

C'est un roman délicieux, beau et bon, sans que ces termes ne dénotent rien de péjoratif ; si la lecture est facile, fluide, elle interroge et la narration porte le lecteur à réfléchir...
J'ai adoré, inévitablement, parce que ça a remué un tas de choses en moi, rappelé des souvenirs, donné des envies et j'ai plus que hâte de regarder l'adaptation ciné très prometteuse !

« Dieu n'était pas une entité bienveillante qui répondait à nos souhaits. Dieu n'était qu'un connard sans pitié.»

Film diffusé en janvier 2015
Réalisateur : Jean-Marc Valléee
Acteurs : Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann , Laura Dern

L'avez-vous lu ? l'avez vous vu ?

3 commentaires:

  1. Un de mes gros coups de coeur de lecture ! Je l'ai adoré et comme toi je trouve qu'on y trouve de l'introspection tout en gardant une lecture fluide et ce coup de folie (partir ainsi sans avoir jamais fait de rando..) bref une lecture incroybale - j'ai vu le film dans la foulée et c'est une des adaptations les plus fidèles que j'ai jamais vue - et Monster .. ah oui ! Je l'ai adoré !!! (perso : Marie-Claude vient de le lire également)

    RépondreSupprimer
  2. Je reviens tout juste de vacances. Que de bons billets à lire!
    Je l'ai lu pendant mes vacances. Il me reste à trouver comment en parler! À tout le moins, on partage le même avis.

    RépondreSupprimer
  3. Que de coups de cœur autour de ce titre. Il a tout d'un incontournable !

    RépondreSupprimer