30 août 2018

Concours pour le Paradis - Clélia RENUCCI


Editions Albin Michel
Parution : 22 août 2018
272 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :


Dans le décor spectaculaire de la Venise renaissante, l’immense toile du Paradis devient un personnage vivant, opposant le génie de Véronèse, du Tintoret et des plus grands maîtres de la ville. Entre rivalités artistiques, trahisons familiales, déchirements politiques, Clélia Renucci fait revivre dans ce premier roman le prodige de la création, ses vertiges et ses drames.

Ce que j'en ai pensé :

Venise a sorti ses masques, ceux du pouvoir, de la trahison, des rivalités politiques et des chamailleries entre artistes. Nul besoin d'attendre le Carnaval pour entrer dans la danse qui oppose le Tintoret à Véronèse, vieillissant et charmeur, plus porté sur les courtisanes et les bals que sur son travail artistique.
L'un deux va gagner le concours mis en place par le dogat pour réaliser une grande fresque pour la salle du Conseil, l'autre va le finaliser.

C'est une plongée étourdissante dans la Venise du XVIème que propose l'auteur : Venise resplendissante de son pouvoir, face à Rome, face au reste du monde, dans une Italie qui invente la "Renaissance" et où les peintres rivalisent de créativité pour révéler beauté et violence d'un monde qui change.

C'est aussi un roman qui change d'échelle, passant des intrigues d'une Venise tourmentée et perverse aux hommes qui la peuplent, s'arrêtant avec délicatesse sur les atermoiements amoureux des personnages, sur leur condition au sein d'une société ultra-codifiée. Les dialogues sont ponctués d'une touche de modernité qui les sert, apportant une vivacité bienvenue !

Une très chouette lecture, addictive et surtout très bien documentée, à l'écriture joyeuse et énergique !
Pour un premier roman, c'est un coup de maître !

4 commentaires:

  1. Quand je vois Venise, c'est comme quand je vois Japon. Je prends mes jambes à mon cou et je fuis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR ! Ce sont deux sujets qui ne me font pas fuir.. D'autant, pour Venise, si ça parle d'art ;o)

      Supprimer
  2. et moi c'est le contraire, Venise, je note!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'Italie, c'est ton truc ;o)
      Ça devrai te plaire !

      Supprimer