Palmarès des écrivains les plus lus en France en 2018

Aurélie Valognes, Michel Bussi, Guillaume Musso, Joël Dicker, Marc Levy


C'est ici que j'ai découvert ce palmarès sur la vente de livres en 2018 (ventes en "broché" et en poche) :

                                                  n°1 : Guillaume Musso
                                                  n°2 : Michel Bussi
                                                  n°3 : Joël Dicker
                                                  n°4 : Aurélie Valognes
                                                  n°5 : Marc Lévy

Ce sont donc ces auteurs qui ont le plus vendu de livres, qui "séduisent" le plus les français (chacun avec plus de 693 000 livres vendus).

Ça m'interpelle...

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

8 commentaires:

  1. Pour moi, tous ces auteurs produisent (c’est le mot) l’équivalent d’un téléfilm du dimanche soir : une histoire, des dialogues, pas de style, zéro réflexion. La facilité. Aussitôt lu, aussitôt oublié et complètement intterchangeables entre eux. Triste ... on pourra dire « au moins les gens lisent » mais bizarrement ça ne me console pas ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage ton opinion à 100% : du "consommable" sans utilisation de neurones. Et accessoirement, une machine à fric !

      Supprimer
  2. Je n'ai lu aucun d'entre eux, et cela ne me donne pas envie, au contraire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A part Aurélie Valognes, j'ai lu les autres...Un de Musso et un de Levy (tellement vite oubliés que je n'ai pas récidivé), deux de Bussi (je n'ai pas compris son succès..), et les trois de Dicker.
      Mais il y a tellement mieux chez nos libraires !!

      Supprimer
  3. Un petit billet à la fois rafraîchissant et affligeant.

    «Au moins les gens lisent» comme on dit. Si je suis optimiste, je me dis qu'éventuellement, ils en viendront à lire autre chose. Mais comme je suis de nature plutôt réaliste, voir pessimiste... ça me désole.

    Je n'ai jamais lu Musso, ni Bussi, ni Lévy. J'ignorais qui était Aurélie Valognes. Et... j'avoue avoir lu le premier roman de Joël Dicker, avant qu'il fasse le buzz. Je n'ai jamais eu envie de récidiver!

    J'ai eu envie de voir ce qu'il en était au Québec...
    Sur le top 20 des ventes de livres au Québec en 2018, incluant essai, jeunesse, etc. et romans, on retrouve Musso en 4e position, Dicker en 6e, Ferrante en 7e, 10e et 11e (toujours aussi populaire), «La servante écarlate» de Margaret Atwood en 10e (pas mal, ça) et Levy en 17e.
    Le bon dans tout ça:
    «L’orangeraie» de Larry Tremblay en 13e, «Manikanetish» de Naomi Fontaine en 14e et «La femme qui fuit» d'Anaïs Barbeau-Lavalette en 16e.

    Bref, on ne désespère pas!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même vis, d'abord "les gens lisent", oui mais, ça ne leur bouscule pas le cerveau et c'est dommage que ce soit des écrivains comme ceux là qui représentent la littérature française !
      On est loin de Zola, Balzac, Hugo etc..
      Je suis allée voir le Top 20 québécois, et au moins, tes compatriotes ont le bon goût de mettre Laferrière avant Musso !

      Supprimer