28 mai 2014

Les lieux infidèles - Tana FRENCH


Il y a 22 ans, Francis Mackey, un flic de la brigade des infiltrés, a tout plaqué pour s'enfuir avec sa petite amie Rosie vers l'Angleterre. Sauf que Rosie ne s'est jamais pointée au rendez-vous dans cette maison abandonnée de Faithful Place qui servait de repère aux jeunes désœuvrés du quartier. Il a toujours cru que Rosie était partie sans lui.
Quand Jackie, la sœur de Francis, lui téléphone, paniquée, et lui annonce que la valise de Rosie a été retrouvée cachée dans la maison, Francis ne peut pas rester sans agir : il lui faut savoir ce qui est arrivé à Rosie même s'il doit remuer les horreurs du passé et renouer avec sa propre famille.
Le roman indique rapidement ce qui est arrivé à Rosie dans les années 80. Le soir de la fuite programmée des deux ados, elle est assassinée. Alors que son corps est découvert dans la maison lui-aussi, Francis Mackey est écarté de l'enquête au profit de la brigade criminelle, dirigée par l'Inspecteur Kennedy, un flic dont il a été ami. Il réussit pourtant à en connaître le déroulement, les conclusions. 
 
Ce polar repose sur une étude presque sociologique de l'Irlande des années 80, dans une banlieue misérable, sur fond de chômage, de violences et d'alcool, avec pour seule perspective d'avenir un emploi à l'usine Guiness. Tana FRENCH pose des personnages denses, au caractère marqué sans jamais être caricatural. Elle offre un héros déterminé dans sa quête, violent dans ses choix, sans arrêt en conflit avec lui-même à cause des peurs qui le minent depuis toujours : comment fuir une famille qu'on n'a pas choisi, dont on a honte ? Y a-t-il un risque inné de reproduire des schémas familiaux qu'on déteste ? Francis Mackey est confronté à sa propre violence, aux secrets.
Bien que l'aspect psychologique du roman soit primordial (le rythme peut paraître lent par moments), l'intrigue reste riche en évènements : tous les protagonistes deviennent suspects tour à tour, chaque nouvel indice menant sur une autre piste jusqu'à la découverte du criminel. J'ai cru très tôt dans le polar que la mère de Francis était la coupable idéale, et je me suis trompée !


J'ai découvert Tana FRENCH avec « La maison des absents » qui faisait partie des sélections du Prix des Lectrices ELLE 2014 et j'avais beaucoup aimé ce roman dans lequel on retrouvait Mikey Scorcher Kennedy de la brigade criminelle apparu ici...
Une fois encore, je n'ai pas été déçue et je vais essayer de me procurer « Ecorces de sang » et « Comme deux gouttes d'eau » le plus vite possible ;o)


2 commentaires:

  1. J'ai préféré celui qu'on a lu pour le Prix à celui-ci. Mais je la trouve douée pour créer des ambiances.

    RépondreSupprimer
  2. oui, moi aussi, j'ai apprécié cette manière de poser une atmosphère, c'était vraiment l'Irlande !

    RépondreSupprimer