9 août 2016

Le signal - Ron CARLSON

Editions Gallmeister
Parution : Janvier 2011
Titre original : The signal
Traduction : Sophie Aslanides
232 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :


Pour la dernière fois, Mack et sa femme Vonnie partent camper dans les montagnes du Wyoming afin de se dire adieu. Enlisé dans les dettes, l'alcool et les trafics, Mack a peu à peu contraint Vonnie à renoncer à l'amour profond qui l'avait attirée vers l'Ouest, et la jeune femme a refait sa vie. Cette randonnée est un moment de complicité retrouvée, une ultime occasion de se révéler l'un à l'autre. Pour Mack, cette expédition est aussi la dernière mission qu'il exécute pour le compte d'un intermédiaire douteux afin de sauver son ranch de la faillite. Au cœur des vastes étendues sauvages, guidé par un faible signal GPS, il doit retrouver une mystérieuse balise égarée lors d'un survol de la région. Mais cette mission se révélera bien plus périlleuse que prévu.


Ron Carlson est né en 1947 en Utah et a grandi à Salt Lake City. Après des études de lettres, il devient professeur dans le Connecticut puis à l'université d'Arizona où il commence à enseigner le creative writing avant de devenir directeur de ce département. Il enseigne aujourd'hui la littérature à l'université de Californie.


Ce que j'en ai pensé :

Six jours pour se dire adieu. Six jours pour une virée en forêt et un peu de pêche à la truite.
Six jours, six chapitres, pour un roman qui accélère progressivement le rythme, qui gagne en intensité, transformant ce coin idyllique du Wyoming en piège dangereux.

Dans des paysages magnifiques, au milieu des prairies ou des pins centenaires, on croise certes quelques truites fario sauvages, des cerfs, un bouvillon, des ados en vadrouille mais aussi deux braconniers pas sympas du tout et un avion salement amoché.

De belles pages de nature writing, une course-poursuite implacable, un couple dont la complicité n'a pas empêché la séparation, des souvenirs égrenés, l'hommage d'un fils à son père, voila ce qui nourrit ce roman !!

Avec des personnages attachants (j'ai beaucoup aimé Mack et ses remords, ses erreurs, son caractère obstiné, sa façon de conter l'histoire du "cannibale" et des oies, son amour sincère pour Vonnie) et une narration souvent poétique (les descriptions de la partie de pêche donneraient envie de plonger sa canne dans un lac de montagne), Ron Carlson construit un chouette roman qui m'a donné très envie de lire Cinq ciels ou Retour à Oakpine.
collection Totem
parution : 30 aout 2012
240 pages

4 commentaires:

  1. j'ai decouvert l'auteur avec ce roman, etant fana de rando, il m'a interpellé quand je l'ai vu en rayon. J'ai complètement adoré ma lecture, et par la suite les autres livres de l'auteur :)

    RépondreSupprimer
  2. oh il faut que je le lise enfin ! il traine depuis trop longtemps.. merci !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé cette lecture :)

    RépondreSupprimer
  4. Il serait temps que je le sorte de ma PAL et que je le découvre enfin! Idem pour «Retour à Oakpine»...

    RépondreSupprimer