11 août 2016

Lucy in the sky - Pete FROMM

Editions Gallmeister
Parution : 2 avril 2016
Titre original : As cool as I am
Traduction : Laurent Bury
392 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :


Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l’âge adulte. Prise entre l’urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l’amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n’est pas aussi solide qu’enfant, elle l’a cru. Son père, bûcheron, est toujours absent. Sa mère, encore jeune, rêve d’une autre vie. Et Lucy entre eux semble soudain un ciment bien fragile. Armée d’une solide dose de culot, elle s’apprête à sortir pour toujours de l’enfance et à décider qui elle est. Quitte à remettre en question l’équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes les couleurs à ceux qui l’aiment.
Dans un Montana balayé par les vents, c’est la peur au ventre et la joie au cœur que Lucy, pleine de vie, se lance à corps perdu dans des aventures inoubliables. 

Né en 1958 dans le Wisconsin, Pete Fromm a suivi un cursus de biologie animale puis des cours de creative writing avant de devenir ranger. Il a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix et ont été vivement salués par la critique. Indian Creek, récit autobiographique, a été son premier livre traduit en français.

 Ce que j'en ai pensé :

Sacrée gamine que cette Lucy Diamonds ! Mi-garçon manqué aux cheveux presque rasés, mi-bout de femme qui découvre son pouvoir sur les garçons, avec un père aux abonnés absents (mais qui lui a quand même refilé son sens de l'humour !) et une mère un peu borderline...

Une gamine un peu cabossée mais pleine de ressources, délurée aussi, à la fois drôle d'insouciance et pourtant cynique. A la manière de June, l'héroïne de Dites aux loups que je suis chez moi, une gamine qu'on aimerait avoir comme petite sœur ou comme meilleure copine, une gamine entre innocence et gravité, tellement peste parfois mais avec de la jugeote et un regard peu commun sur le monde qui l'entoure.

Bref..J'ai adoré ! 

Adoré cette Lucy pas piquée des vers et adoré la narration, le style de Pete Fromm, tout en nuances, oscillant entre dérision et profondeur, incroyablement juste dans sa manière de se mettre dans la tête d'une ado ! 
Bravo aussi au traducteur qui a su restitué les traits d'humour, les jeux de mots qui donnent encore plus de saveur à ce roman extra !

Un roman qui va me rester longtemps en mémoire ;o)

4 commentaires:

  1. Je dois le lire et ton avis me conforte ! tu enchaines les coups de coeur, dis-donc ??? :-)

    RépondreSupprimer
  2. Oh! Je sens que je vais l'adorer, cette Lucy. Depuis ma lecture de «Indian Creek», je me suis procurée deux autres romans de Pete Fromm, dont celui-ci. Ne reste plus qu'à m'y mettre!
    Et en plus, vilaine, tu as piquée ma curiosité pour «Dites aux loups que je suis chez moi».

    RépondreSupprimer
  3. Oh la la, tu me fais sacrément envie, d'autant plus que je n'ai jamais lu cet auteur. Sinon, contente de ton avis positif sur le Ron Rash, moi aussi je pense beaucoup de bien de l'auteur ;-)

    RépondreSupprimer