25 novembre 2016

En douce - Marin LEDUN

Editions Ombres Noires
Parution : 24 août 2016
251 pages
Prix Transfuge du meilleur polar 2016

Ce qu'en dit l'éditeur :

Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Émilie, lui a tiré une balle à bout portant. Il peut hurler, frapper, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard. L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne. La colère d’Émile devient aussi puissante que sa soif de vengeance.
En douce est un roman sombre, dévastateur, où l’injustice se heurte à la force de vie d’une héroïne lumineuse.
 

Né en 1975, Marin Ledun est un romancier français, auteur de romans noirs et de nouvelles à multiples facettes et particularités.

Ce que j'en ai pensé :

Rien de tel qu'un polar pour se remettre d'une panne de lecture un peu longue ! Et bien que Luz (du même auteur) m'ait légèrement déçue, j'avais très envie de découvrir ce huis-clos.

Un chenil et un mobil-home au milieu des étangs et des pins, à l'écart d'un village envahi de touristes, une jeune femme amputée à la suite d'un accident de voiture et un type qui devient sa victime un soir de 14 juillet : la fête est finie, le plan cul aussi et l'histoire tourne au vinaigre avec une balle dans la cuisse et une plaie qui s'infecte. 
Pourquoi Emilie a-t-elle tiré sur Simon ? Une simple histoire de vengeance ?

Plus qu'un polar un peu angoissant (l'ambiance est étouffante sous les tôles du hangar et dans ce mobil-home), En douce est aussi un roman social où l'auteur décortique les évènements qui mènent à l'exclusion, au déclassement, au rejet. Le drame du quotidien comme trame narrative, comme source de l'intrigue, voila qui change un peu : certes il y a enlèvement et séquestration et l'héroïne reste une criminelle mais...il n'empêche que son personnage est attachant dans ses blessures et sa fragilité.

Une réussite ! 

2 commentaires:

  1. Étrange mais tentant et son nom m'est familier ! ah moi la crève m'a aussi filé mal à la tête et je lis très peu depuis dix jours .. dur dur !

    RépondreSupprimer
  2. Longtemps que je n'ai pas lu de polar et celui-ci m'attend, voilà qui tombe plutôt bien !

    RépondreSupprimer