15 juin 2017

Portrait d'un homme heureux - Erik ORSENNA

Editions Folio   (n° 3656)
Parution : 13 mars 2002
176 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

«À Versailles, souvent je tends l'oreille, rêvant de retrouver une amitié, une conversation quotidienne et qui dura trente-cinq ans. Entre Louis XIV et André Le Nôtre. Le monarque le plus puissant à qui tout doit céder, même le temps. Et l'homme de la terre, le saisonnier, celui qui reste du côté de la nature, même s'il la force comme personne avant lui.
Ensemble ils ont écrit le plus grand livre du monde - mille hectares -, le roman du Soleil incarné. La seule histoire occidentale qui impressionnait Quianlong, l'empereur de Chine, le créateur du Jardin de la Transparence parfaite.»


Ce que j'en ai pensé :

Flânant dans la librairie-boutique du Grand Palais, après avoir visité l'expo Jardins, je suis tombée sur ce petit opuscule qui évoque la vie d'André Le Nôtre, le célèbre jardinier de la Cour de France, des Tuileries aux jardins de Versailles ! Je n'ai pas su résister !

Pas tout à fait une biographie (les éléments historiques sont tour à tour appuyés par des documents ou semblent plus imaginés, rêvés, que réels), pas tout à fait un roman non plus, mais plutôt une déambulation, comme dans un jardin.

Comme on comprend que Le Nôtre ait pu être heureux, malgré les  pressions du pouvoir (ou grâce à elles ?), en exerçant ce métier qui faisait déjà la renommée de son père et de son grand-père ! Des jardins, des fleurs, certes...mais aussi un brin de mathématiques et de philosophie, de l'art avant tout puisque le génial jardinier a presque failli être peintre !

 
Un voyage dans le temps érudit mais agréable à lire, une petite merveille à garder pas loin de soi, d'autant si l'on envisage de visiter Vaux-le-Vicomte, Versailles, Fontainebleau ou Chantilly ! 
Des buis et des ifs taillés, mais pas seulement ! Une incursion dans l'histoire, dans le tracé de bêche d'un homme qui a pensé les jardins autrement, courtisan sans l'être, mathématicien et artiste pour finir par reprendre la profession de son père et grand-père (on a du mal à sortir de sa "caste" professionnelle au XVIIème siècle !), un récit qui a le mérite de n'être aucunement pontifiant, de divertir en racontant le Grand Siècle !

J'ai aimé le style, l'apparente légèreté du ton mais la profondeur des références citées, j'ai eu l'impression de me promener dans les allées de Versailles ou de Chantilly et je crois que je vais être assez impatiente de lire le prochain ouvrage qu'Erik Orsenna va publier chez Stock à la rentrée et qui concernera Jean de La Fontaine, contemporain d'André Le Nôtre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire