6 août 2017

Le polar de l'été - Luc CHOMARAT

Editions La Manufacture de Livres
Parution : 8 juin 217
208 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Notre héros est un écrivain de polars. Pas très célèbre, « ses tirages n'atteignent pas les mêmes chiffres que Douglas Kennedy. » En vacances en Corse en famille et un couple d'amis, il discute de lectures et alors lui vient une idée ou plutôt une vision : il va écrire un plagiat de Pas de vacances pour les durs, de Paul Terreneuve, un polar hard-boiled des années soixante complètement oublié qui trônait au milieu des livres aux couvertures suggestives dans l'enfer de la bibliothèque de son défunt père. Ce polar représenta, très tôt dans sa vie, « un idéal impossible à atteindre ». En le modernisant, il ne peut que cartonner, devenir un phénomène de librairie : le polar de l'été. Ne reste plus qu à retrouver ce livre, indisponible et disparu...Aucune trace sur le net, à croire que ce roman n a pas existé...Quittant sa famille et ses amis, il part à sa recherche dans la maison familiale où il va affronter sa mère qui ne sait plus ce qu'elle a fait du livre, enquêter sur les traces de son enfance et de l'histoire familiale pour trouver ce satané polar de l'été qui se dérobe à chaque fois à sa quête. Son enquête ou plutôt sa quête, va l'amener à croiser et à se confronter à tous ceux qui ont pu avoir ce livre en main. 

Luc Chomarat est un écrivain et un traducteur français, auteur de roman policier et de littérature d'enfance et de jeunesse.

Ce que j'en ai pensé :

Attention ! Ceci n'est pas un polar ! Même s'il s'agit, d'une certaine manière d'une enquête, celle qui doit mener le narrateur, écrivain qui rêve que les filles, fesses en l'air dans leur bikini sur la plage, lisent toutes son bouquin et lui assurent la célébrité. 
Sauf que le bouquin qu'il imagine a déjà été écrit et qu'il lui suffirait de remettre la main dessus dans la bibliothèque de son père, pour s'en inspirer (le plagier !)....

Il va lui falloir retourner à Grinchelieu (sic) chez sa mère (qu'il ne supporte pas plus de trois jours) entourée de sa clique du "cercle biblique", y retrouver son frère, mélange de Bouddha et de Demis Roussos, oser affronter son ex-femme, et surtout plonger dans ses souvenirs, se remettre en question (qui suis-je ? dans quelle étagère ?!!) .

D'une enquête sur un roman oublié de tous, le roman de Luc Chomarat se transforme en quête : que deviennent les hommes à la cinquantaine ?

La narration, toute en finesse et en humour, superpose les niveaux de lecture : roman léger qui dévoile une analyse maline, parodie ironique, réflexion sur la lecture et l'écriture, sur la postérité (et la vieillesse qui approche), etc...

Un sacré bon moment de lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire