22 août 2017

Mon père, ma mère et Sheila - Eric ROMAND

Editions Stock - Collection La bleue
Parution : 23 août 2017
112 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

C’est l’album d’une famille, issue d’un milieu populaire, avec ses codes, ses tabous, ses complexes, son ignorance, ses contentieux, dans les années 70 et 80. Le narrateur y raconte son enfance solitaire au milieu des turbulences. Pour son entourage, il a des goûts bizarres, des attitudes gênantes, des manières qui provoquent la colère de son père et la désolation de sa mère. Il dessine des robes et coiffe les poupées de sa sœur. Il fait son possible pour ne pas ajouter au malaise. Pour s’échapper, il colle son oreille à son mange-disque. Regarde les émissions de variétés scintillantes… Et admire une célèbre chanteuse  dont il aime les robes à paillettes, les refrains joyeux. Il voudrait être elle. Il voudrait être ailleurs. Un premier roman tout en sensibilité sur fond de nostalgie douce amère et d’humour salutaire. 

Éric Romand est venu à l’écriture par le théâtre. Il est coauteur de Comme à la maison, une pièce créée en 2017 au Théâtre de Paris. Mon père, ma mère et Sheila est son premier roman.
 

Ce que j'en ai pensé :

Revival 1980 pour ce très court roman qui s'apparente à un recueil de souvenirs tendres ou acides d'une enfance un peu malmenée : comment grandir dans un milieu populaire et assez peu tolérant quand se dessine une orientation homosexuelle. 
 
Il y a dans ces pages un peu de tristesse d'avoir été incompris, d'avoir supporté souvent une ambiance familiale tendue, et pourtant il y a surtout des moments de bonheur franc et pur, dont la douceur fait oublier les brimades et le sentiment de n'être pas à sa place.

Un très court roman autobiographique, sensible, qui fait la part belle aux sentiments intimes et à la nostalgie. Une narration un peu décousue, malheureusement..

Merci à Valentine et aux Editions Stock pour cette lecture en avant-première !

3 commentaires:

  1. Voilà qui sonne comme une jolie parenthèse ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Mouais, je ne te sens pas plus emballée que ça quand même^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. méchant ! Effectivement, 112 pages mais c'est bien aussi. Le sujet est intéressant mais je passe mon tour ;-)

      Supprimer