17 janvier 2018

Une histoire des loups - Emily FRIDLUND

Editions Gallmeister
Parution :  17 août 2017
Titre original : History of wolves
Traduction : Juliane Nivelt
304 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu'il soit trop tard.


Ce que j'en ai pensé :

Une famille rescapée d'une communauté hippie.
Une gamine qui s'invente des histoires, qui tourne un peu en rond, qui n'a pas d'amies et qui se lie à ses voisins en devenant la baby-sitter de Paul, leur fils.

Des voisins aisés qui mettent d'emblée mal à l'aise : comme Madeline-Linda, la narratrice de 15 ans, on devine que quelque chose ne tourne pas rond et que cette histoire va mal finir.

Etrange roman qui fait la part belle à une ambiance poisseuse, dérangeante, à une gamine à la sensibilité exacerbée et à la personnalité peu ordinaire.

Etrange roman qui interroge sur les non-dits et sur les apparences, qui oscille entre poésie et simplicité (avec des beaux passages de nature writing, et finalement, pas tant de loups que ça, et surtout pas ceux qu'on imagine !), qui parle de la construction familiale (entre famille "bien comme il faut" et "Amérique d'en bas"), évoque la culpabilité et la responsabilité (non seulement dans le décès du petit garçon mais aussi dans l'affaire du prof pédophile), l'influence de la religion et des sectes...

C'est touffu, on pourrait se perdre dans les flashback, s'interroger sur cette fin qui n'en est pas une, mais Madeline, fragile et forte, et fait un beau personnage, attachant.

3 commentaires:

  1. Un billet très juste : il m'a manqué des rebondissements et un dénouement plus "pêchu", mais il y avait aussi beaucoup de belles choses (notamment la place de la nature).

    RépondreSupprimer
  2. Je danse sur un pied, puis sur l'autre depuis qu'il est paru. Je le prends ou non? Il y a toujours quelque chose qui me retient, voire rebute! Finalement, j'hésite trop pour craquer!
    Les avis sur ce titre sont très partagés. Peut-être me laisserais-je tenter une fois qu'il sera paru en poche.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai adoré ce roman (qui a fini dans mon top ten) donc je suis ravie ! pour moi il ne manquait rien car ce n'est pas un thriller (donc pas de chute ou de rebondissement (on sait dès le départ que l'enfant est mort) et c'est surtout être dans la tête dans cette jeune fille qui est passionnant. Une jeune fille si isolée qu'elle rêve même d'être à la place de la fille que le prof aime. Bref, je m'égare !

    RépondreSupprimer