28 avril 2018

Les enfants de l'eau noire - Joe R. LANSDALE

Editions Folio Policiers
Parution : 25 août 2017
416 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Texas, années 1930. Élevée dans la misère au bord de la Sabine, qui s’écoule jusqu’aux bayous de Louisiane, May Linn, jolie fille de seize ans, rêve de devenir star de cinéma. Un songe qui s’achève brutalement lorsqu’on repêche dans le fleuve son cadavre mutilé. Ses jeunes amis Sue Ellen, Terry et Jinx, en rupture familiale, décident alors de l’incinérer et d’emporter ses cendres à Hollywood. May Linn ne sera jamais une star, mais au moins elle reposera à l’endroit de ses rêves… 

Volant un radeau mais surtout le magot d’un hold-up, la singulière équipe s’embarque dans une périlleuse descente du fleuve, le diable aux trousses. Car non seulement l’agent Sy, flic violent et corrompu, les pourchasse, mais Skunk, un monstre sorti de l’enfer, cherche à leur faire la peau. Quand vous décidez de faire vôtres les rêves d’un autre, ses pires cauchemars peuvent aussi profiter du voyage… 

Ce que j'en ai pensé :

Il ne fait pas bon être noir dans ce coin du Texas dans les années 1930, ni pauvre...la vie est rude, la justice absente et on se met la tête à l'envers comme on peut pour oublier l'horreur du quotidien. Les armes à feu sont chargées, les coups pleuvent, surtout sur les femmes et les gosses, et ça n'empêche pas de rêver.

Le marécage tout autour, , les légendes familiales, les sales histoires, les monstres qui font peur aux enfants, ça swingue sévère !

Pourtant, Sue Ellen (sic...), Terry et Jinx la petite noire, sont tout sauf abattus ! Il y a plus que de l'espoir chez eux, plus que du nerf et de la jugeote, il y a surtout une vraie joie enfantine qui ravage tout et qui leur permet de se jouer (plus ou moins habilement ou par hasard) de toutes les embûches ! 
C'est Fifi Brin d'Acier et Huckleberry Finn dans le même radeau !!

J'avais repéré ce titre en poche à sa sortie, et je me suis demandée pourquoi j'avais attendu si longtemps pour me réjouir d'un roman (pas si) noir, assorti d'un côté rocambolesque enthousiasmant, à la fois jubilatoire dans sa narration, trépidant, et reflétant le Texas des années 1930 dans ce qu'il avait de pire, mêlant fantasmes d'enfants et situations réelles bien sombres !

Gros coup de cœur !!

3 commentaires:

  1. Dis-moi, quel sorte de monstre?
    Et l'âge des gamins tournent autour de quoi?

    Qu'importe, je le veux! Il y a trop longtemps que je n'ai pas lu de Lansdale (et je me demande bien pourquoi, parce qu'à chaque fois, l'expérience fut plus qu'agréable).

    RépondreSupprimer
  2. ça me rappelle son autre titre Les marécages, situé aussi dans le sud profond, mêmes années, bien poisseux, racisme ambiant, violence...
    et un autre monstre qui tue des femmes, des enfants curieux... un très bon souvenir de lecture. Brigitte

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu tout Lansdale je crois, à part ses romans d'horreur. C'est un auteur que j'adore, tu penses bien !

    RépondreSupprimer