Une rose seule - Muriel BARBERY

 

Editions Actes Sud

Parution : 19 août 2020

157 pages



Ce qu'en dit l'éditeur :

Rose arrive au Japon pour la première fois. Son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention, et l’idée lui semble assez improbable pour qu’elle entreprenne, à l’appel d’un notaire, un si lointain voyage.

Accueillie à Kyōto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain. Et dans cette proximité soudaine avec un passé confisqué, la jeune femme ressent tout d’abord amertume et colère. Mais Kyōto l’apprivoise et, chaque jour, guidée par Paul, l’assistant de son père, elle est invitée à découvrir une étrange cartographie, un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confi ns d’elle-même.

Ce livre est celui de la métamorphose d’une femme placée au cœur du paysage des origines, dans un voyage qui l’emporte jusqu’à cet endroit unique où se produisent parfois les véritables histoires d’amour.

 

Ce que j'en ai pensé :

Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu Muriel Barbery…


Là, j'ai eu beaucoup de plaisir à redécouvrir sa plume et à suivre Rose, l'héroïne, dans ce voyage de deuil au Japon.

Deuil d'un père qu'elle n'a pas connu, deuil d'elle-même aussi, de son être ancien.

Renaissance d'une femme au gré des jardins et des temples dans une prose poétique où chaque chapitre est précédé du court récit d'une légende nipponne ancienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire