16 octobre 2013

Tout s'est bien passé - Emmanuèle BERNHEIM



Lorsque son téléphone sonne ce jour-là, Emmanuèle BERNHEIM se laisse gagner par la panique et l'angoisse : son père, André a fait un AVC. Ce n'est pas la première fois que le nonagénaire a des ennuis de santé mais il a déjà survécu à un pontage coronarien et à une agression au couteau. Alors que son état s'améliore sensiblement, il fait à ses filles une demande bouleversante : elles doivent l'aider à mourir. André refuse de finir sa vie comme un légume et ne supporte pas sa perte d'autonomie. Même s'il a déjà eu des pensées suicidaires, pour ses filles le choc est brutal. Elles s'organisent pour accompagner leur père dans sa démarche, via une association suisse. Un autre coup de téléphone clôt le récit : en Suisse, tout s'est bien passé...

Sujet sensible, sujet à controverses : le suicide assisté suscite des débats parfois violents ou dignité et éthique se font face. Si le récit interroge sur la démarche, il n'est pourtant aucunement polémique. Emmanuèle donne à son récit une profondeur, une humanité, une tendresse inouïes. Pas de larmes, pas de plaintes mais au contraire une touche d'humour, de décalage qui montrent que la vie continue. Il y a infiniment d'amour dans les mots, une discrétion et une douceur qui font qu'on n'a jamais l'impression d'un quelconque voyeurisme malsain. On devient les confidents privilégiés d'une belle histoire entre un père et ses filles, courageuses face à un décès programmé et choisi. Un récit qui donne la preuve, s'il en fallait, d'un amour absolu.
Je craignais d'être dérangée par le sujet, d'être bouleversée au point d'être incapable d'en supporter la lecture. Je redoutais un texte dur, amer ou au contraire larmoyant. C'était tout le contraire ! Un texte simple et pudique, d'une grande dignité.

17/20 pour ce document que j'ai vraiment aimé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire