8 février 2014

Tuez qui vous voulez - Olivier BARDE CABUÇON



Le commissaire aux morts étranges est appelé par Sartine pour résoudre des crimes odieux. Alors que le tout-Paris s'affole en une immense sarabande, que renaît la Fête des fous et que les convulsionnaires se réunissent au cimetière St Médard pour célébrer les miracles du moine Pâris, on a retrouvé un moine égorgé au fond d'une impasse, la langue tranchée. C'est le troisième assassiné de la sorte mais l'affaire inquiète le duc de Choiseul : l'homme était russe, sans doute espion, et le chevalier d'Eon était à ses trousses depuis la Russie.

J'ai retrouvé avec plaisir ce commissaire taciturne et son père, moine défroqué et alchimiste dans une enquête plaisante, bien menée, dans un Paris qui crie la misère et cherche des plaisirs expiatoires. De tavernes mal famées en hôtels particuliers, on découvre la capitale au bord de l'implosion, les manigances des nobles, les Lumières qui cherchent un chemin.
J'aime beaucoup les polars historiques d'Olivier BARDE-CABUÇON et son commissaire aux morts étranges, ça se passe à la même époque que les derniers romans de Jean-François PAROT mais c'est, à mon sens, plus vivant, plus enlevé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire