6 février 2014

Barbe Bleue - Amélie NOTHOMB


Lorsque Saturnine se présente chez Don Elemirio, elle cherche d'abord à profiter de la belle aubaine : disposer d'une chambre en colocation au coeur de Paris et quitter l'appartement trop petit de son amie en banlieue.Ce qu'elle ignore c'est que le futur colocataire est un nouveau genre de Barbe-Bleue et que d'autres jeunes filles l'ont précédée et qu'elles ont toutes disparu. Pas mortes, juste disparues, et ce n'est pas le genre de choses qui effraie Saturnine qui a bien l'intention d'en profiter sans risques.
Commence un jeu de séduction entre Don Elemirio et Saturnine sur fond de champagne et de couleurs.

Je suis à chaque fois décontenancée par la prose d'Amélie Nothomb. Je ne suis pas fan de cette auteur que j'avais découvert avec Hygiène de l'assassin il y a longtemps déjà. Je suis prodigieusement agacée par le personnage, déconcertée par sa productivité littéraire, par le peu de consistance qu'offre parfois ses romans (c'est peu épais, c'est écrit gros). Pourtant, ma curiosité ma pousse ponctuellement à les lire ! Là, j'ai été tour à tour amusée et atterrée, les dialogues ne sont pas à mon goût (comme taillés à l'emporte-pièce), l'intrigue assez prévisible. J'ai souvent voulu refermer le roman, mais pour un livre qui se lit en une heure, j'ai finalement décidé de faire l'effort de le finir. Bof...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire