29 mars 2014

Libica, Michel-Ange et la Sybille - Alain LE NINEZE

Rome, mai 1510. Depuis deux ans, Michel-Ange peint les fresques du plafond de la chapelle Sixtine. Dans le même temps, Raphaël décore les appartements pontificaux au Vatican tandis que l’architecte Bramante rebâtit la basilique Saint-Pierre. Jalousies et rivalités opposent ces artistes de génie qui travaillent sous la férule de Jules II, le pape autoritaire et ombrageux qui les a engagés à son service. Le jeune Livio, secrétaire particulier de Jules II, devient l’enjeu d’un conflit passionnel entre ces hommes. Ami de Michel-Ange, Livio vient lui lire le soir un manuscrit latin qu’il a découvert dans les ruines du temple de la Sibylle, à Tivoli. Un manuscrit étrange où il est question de l’empereur Auguste, de sa vision d’une Vierge à l’Enfant au Capitole et d’un mystérieux oracle perdu des Livres sibyllins ?

Comme toujours les romans d’Alain LE NINEZE sont érudits et pourtant plaisants à lire. Je me régale à chaque fois de découvrir quelle intrigue ésotérique il a pu tisser autour d’un mystère historique (carré SATOR par exemple). Là, pour le coup, je l’ai trouvé un peu moins passionnant que les précédents.J'avais adoré le précédent, "Agla", là je reste un peu sur ma faim de découverte !
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire