12 août 2014

Le valet de peinture - Jean Daniel BALTASSAT

Ce qu'en dit l'éditeur :
Au début, il y a une énigme simple et cruelle: à trente ans, l'infante Isabel du Portugal peut-elle être vierge et belle ? Grand séducteur, orgueilleux, Philippe, duc de Bourgogne, seul maître sur terre après Dieu, veut le savoir avant d'épouser la princesse pour des raisons diplomatiques. Il envoie en mission au Portugal le plus étrange des enquêteurs : Johannes Van Eyck, son valet de peinture. Le portrait qu'il peindra devra révéler la vérité sur Isabel. Mais une étrange lutte s'engage entre la princesse et le peintre. Transcendant son art, Van Eyck détourne à son profit la mission qui lui est confiée. Quant à Isabel, en manipulant le valet de peinture, elle se soustrait à l'humiliante enquête du duc. Trois quêtes, trois vérités et trois mensonges se mêlent ainsi dans ce portrait qui, pour chacun des personnages, ouvre des temps nouveaux. Roman charnel, récit à rebondissements, «Le Valet de peinture» ouvre une voie originale entre le polar et le roman historique. Plaisir, humour et gourmandise de la vie y sont la marque du valet de peinture Van Eyck comme du valet d'écriture Baltassat.

Isabelle du Portugal et Philippe le Bon par Jan Van Eyck

Ce que j'en ai pensé :
Quelle fresque ! Etourdissante, étonnante, truculente, foisonnante de couleurs, d'odeurs, de bruits ! Un voyage dans le temps où se mêlent les froids rigoureux des Flandres et la chaleur écrasante du Portugal, un voyage de chairs, de plaisirs (il y a des passages assez crus), une histoire d'alchimie entre un peintre et ses modèles par le biais d'une "camera lucida" (chambre claire) où les reflets se projettent sur la toile, où les ombres dessinent des intrigues et des mensonges.
J'ai été emportée par le flot des mots, ça se bouscule de pages en pages, c'est fort et vibrant, rempli de mille sensations. Ça faisait belle lurette que je n'avais pas lu un roman aussi dense et pourtant fluide, et je l'ai lu très vite avec beaucoup de plaisir !
Jean-Daniel Baltassat a publié aux Éditions Robert Laffont Le Valet de peinture (2004) et Le Galop de l'ange (1997, prix Jean d'Heurs du roman historique), Bâtards (1991, Villa Médicis, prix Léonard-de-Vinci) et L'Almanach des vertiges. Son dernier roman, Le Divan de Staline, dans la sélection du Goncourt 2013, a paru aux Éditions du Seuil en 2013.

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire