10 décembre 2014

Les prochains sur ma liste (3)


Steve BERRY, L'héritage occulte
1863. L’issue de la Guerre de Sécession est incertaine. Afin de s’assurer du soutien des mormons face aux confédérés, le président Abraham Lincoln confie à leur leader, Brigham Young, un mystérieux secret d’État.
2013. Ex agent du département d’État reconverti dans la vente de livres anciens à Copenhague, Cotton Malone accepte d’effectuer une mission ponctuelle pour les services secrets : récupérer à la frontière de la Suède et du Danemark un témoin de première importance. Celui-ci a des révélations à faire concernant Joseph Salazar, un puissant homme d’affaires mormon qui dispose d’étranges informations susceptibles de déstabiliser les États-Unis.
Une passionnante partie d’échecs se met alors en place entre la présidence, le Département d’État et les mormons. De la révélation contenue dans le journal intime d’un dignitaire mormon du début du siècle dernier à la légendaire prophétie du Cheval Blanc en passant par l’étrange découverte faite dans une grotte du parc de Zion, Cotton Malone va devoir élucider, au péril de sa vie, bon nombres d’énigmes historiques pour enfin faire la lumière sur cette ténébreuse affaire.
Quel est ce fameux secret qui, depuis George Washington, passe d’un président à l’autre des États-Unis ? Quel a été le véritable enjeu caché de la guerre de Sécession ? Pourquoi Lincoln a-t-il, au mépris de ses convictions intimes, proclamé en 1863 l’émancipation des esclaves dans les États de l’Union ? Autant de questions aussi troublantes que passionnantes vous attendent dans ce fantastique voyage au cœur des secrets américains que nous propose ici Steve Berry.

Marcello SIMONI, La bibliothèque perdue de l'alchimiste
Printemps 1227, Blanche de Castille, la reine de France, disparaît soudainement sans laisser de trace. Aussitôt, la rumeur d’une intervention du Diable se répand à travers le royaume. Afin d’éviter une crise politique et sociale sans précédent, le roi convoque Ignace de Tolède pour mener l’enquête. Ce marchand de reliques, aventurier à la réputation sulfureuse, découvre rapidement que de sombres secrets se cachent derrière la mission royale. En effet, le destin de la souveraine semble étroitement lié à La Tourbe des philosophes, un étrange manuscrit qui suscite de terribles convoitises : attribué à un disciple de Pythagore, il recèlerait le Mystère de l’alchimie…
Commence alors, pour Ignace et ses fidèles compagnons, une périlleuse et palpitante quête pour retrouver l’ouvrage. Une quête qui les mènera jusqu’à un château gouverné par des forces obscures prêtes à tous les sacrifices pour préserver leur trésor.
Quand l’histoire et l’ésotérisme rencontrent le thriller…

Alessandro BARICCO, Mr Gwyn
Romancier britannique dans la fleur de l'âge, Jasper Gwyn a à son actif trois romans qui lui ont valu un honnête succès public et critique. Pourtant, il publie dans The Guardian un article dans lequel il dresse la liste des cinquante-deux choses qu'il ne fera plus, la dernière étant : écrire un roman. Son agent, Tom Bruce Shepperd, prend cette déclaration pour une provocation, mais, lorsqu'il appelle l'écrivain, il comprend que ça n?en est pas une : Gwyn est tout à fait déterminé. Simplement, il ne sait pas ce qu'il va faire ensuite. Au terme d'une année sabbatique, il a trouvé : il veut réaliser des portraits, à la façon d'un peintre, mais des portraits écrits qui ne soient pas de banales descriptions. Dans ce but, il cherche un atelier, soigne la lumière, l'ambiance sonore et le décor, puis il se met en quête de modèles. C'est le début d?une expérience hors norme qui mettra l'écrivain repenti à rude épreuve. Qu'est-ce qu'un artiste ? s'interroge Alessandro Baricco, dans ce roman intrigant, brillant et formidablement élégant. Pour répondre à cette question, il nous invite à suivre le parcours de son Mr Gwyn, mi-jeu sophistiqué mi-aventure cocasse. Et, s'il nous livre la clé du mystère Gwyn, l'issue sera naturellement inattendue. 

Charles FRAZIER, A l'orée de la nuit
Dans l’Amérique des Sixties, au fin fond des Appalaches où elle vit retranchée, loin des soubresauts du monde, Luce, jeune femme farouche et indépendante, se voit confier la charge des jumeaux de sa sœur défunte. Ayant vu leur père, Bud, une brute épaisse, assassiner leur mère, les orphelins traumatisés se sont réfugiés dans un mutisme inquiétant, où sourd une violence prête à exploser à tout moment. Patiemment, Luce va tenter de réapprendre la vie à ces deux écorchés vifs, et elle-même de reprendre goût à l’amour et à la compagnie des hommes. À celle, en particulier, de Stubblefield, nouveau propriétaire des terres où elle s’est établie. Mais leur idylle est menacée par le retour de Bud, blanchi du meurtre de sa femme et bien décidé à retrouver le magot que les deux enfants, croit-il, lui ont volé. C’est le début d’une longue « nuit du chasseur » : un western d’une beauté crue et crépusculaire, où Charles Frazier se révèle une fois de plus, après l’immense succès de Retour à Cold Mountain, comme l’un des grands romanciers des espaces américains.

Jean-Christophe RUFIN, Immortelle randonnée : Compostelle malgré moi
Un mois sur le Camino del Norte, de Bayonne à Santiago, 40 kilomètres de marche par jour : étape après étape, Jean-Christophe Rufin se transforme en clochard céleste, en routard de Compostelle. Pourquoi prendre le Chemin, quand on a déjà éprouvé toutes les marches, toutes les aventures physiques ? " Je n'avais en réalité pas eu le choix. Le virus de Saint-Jacques m'avait profondément infecté. J'ignore par qui et par quoi s'est opérée la contagion. Mais, après une phase d'incubation silencieuse, la maladie avait éclaté, et j'en avais tous les symptômes. " 876 kilomètres plus loin, un mois plus tard, après l'arrivée à Santiago, le constat est là. Comme tous les grands pèlerinages, le Chemin est une expérience de désincarnation, il libère du " tropplein ", mais il est aussi un itinéraire spirituel, entre cathédrales et ermitages, et humain, car chaque rencontre y prend une résonance particulière

1 commentaire:

  1. J'ai bien aimé "A l'orée de la nuit" de Charles Frazier, un auteur que je découvre.

    RépondreSupprimer