12 janvier 2015

Les prochains sur ma liste (4)

Laurent GAUDÉ, Danser les ombres, Actes Sud
En ce matin de janvier la jeune Lucine arrive de Jacmel pour régler une affaire familiale à Port-au- Prince. Mais, très vite après sa descente du bus dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations cinq ans plus tôt, elle sait qu'elle est revenue pour ne plus partir, pour construire ici la vie qui l'attendait. Hébergée chez Fessou, dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance du maître de maison, le Vieux Tess, et de ses amis et partenaires hebdomadaires de longues parties de dominos : Le Facteur Sénèque, Pabava, Jasmin Lajoie, Boutra. et le docteur Saul, fils d'une domestique et du maître de la maison Kénol, qui soigne les gens mais n'a pas terminé ses études de médecine. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur de l'amitié et du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne du courage, l'envie d'aimer et d'accomplir son existence. Mais le lendemain la Terre tremble, la ville s'écroule, le sol s'éventre. Que peut-il rester d'espoir et de projets aux rescapés ?

&

Chris WOMERSLEY, La mauvaise pente, Albin Michel
Lee, un petit voyou d'une vingtaine d'années, se réveille dans un motel sordide avec une balle dans le ventre, une valise pleine de dollars, et pas la moindre idée de ce qui a pu le mener jusqu'ici. À son chevet, Wild, médecin morphinomane en rupture de ban, son seul recours pour l'aider à quitter les lieux avant que la police ne débarque. Complices malgré eux, ils vont chercher refuge dans la maison de campagne d'un confrère de Wild. Une intimité maladroite s'installe entre ces deux hommes en cavale dont l'un est hanté par un séjour en prison et l'autre fuit un procès pour erreur médicale. Mais un troisième larron est à leurs trousses : Josef, un vieux gangster roumain superstitieux et violent, qui a pour mission de récupérer l'argent et de s'occuper de Lee. Une bonne fois pour toutes...

2 commentaires:

  1. J'attends avec impatience ton avis sur le Gaudé, il me tente, mais je n'ai pas encore lu d'avis enthousiaste, peut-être le tien ?

    RépondreSupprimer