9 avril 2015

Frog Music - Emma DONOGHUE

titre original : Frog Music
traducteur : Christine Barbaste
éd Stock (collection La cosmopolite) - 486 pages
(parution le 22 avril 2015)
Ce qu'en dit l'éditeur :
"Les choses de la vie sont sujettes aux ricochets. On peut influer sur les dispositions du ciel en chantant. Ou apprendre à pédaler en marche arrière – et ça, ça peut toujours servir. […]
Les faits sont durs comme des pierres et inamovibles, mais Blanche doit avancer, les contourner, trouver son équilibre, avec le sourire plein d’assurance d’une écuyère rompue aux acrobaties. "


(autres couvertures du roman)
Quatrième de couverture :
À l’été 1876, la ville de San Francisco suffoque sous une chaleur accablante. Dans le saloon des McNamara, en lisière d’une voie ferrée, un coup de feu retentit dans la nuit. Blanche Beunon échappe de justesse à la mort qui n’épargne pas son amie Jenny. Inconsolable, Blanche va tout mettre en œuvre pour confondre le meurtrier de Jenny et le conduire devant la justice.

Leur histoire est à l’image de la ville, bruyante et crasseuse, peuplée de femmes au verbe haut, d’hommes jaloux et de chansons des rues. Leur amitié est plus qu’improbable tant elles sont opposées : Jenny est d’un drôle de calibre, une chasseuse de grenouilles qui aime défier la loi en arborant des pantalons et un colt. Danseuse de burlesque aguerrie, Blanche prend la vie comme elle vient au risque de passer à côté d’elle-même et de son enfant, pour le plaisir de son homme et de ses michetons. Leur rencontre accidentelle va changer le cours de leur destin... Une envoûtante histoire de femmes bataillant pour s’affranchir dans le monde sans foi ni loi de la grande ville de l’Ouest.
Née en 1969, Emma Donoghue est une historienne, 
romancière et dramaturge irlandaise qui vit 
au Canada. Elle est l'auteur de "Room".
Ce que j'en ai pensé :
Bang bang ! Incroyable roman qui claque comme une carabine et virevolte au rythme des jupons et des chansons de saloon ! 
Tous les ingrédients pour en faire un film sont réunis, de Chinatown à la Blue Moutain, des danseuses de burlesque aux cabanes miteuses des plaines, et  on suit avec le plus grand plaisir cette aventure rocambolesque mâtinée d'intrigue policière, emportée par Blanche et son amie Jenny dans un San Francisco écrasé de chaleur et de puanteur, marqué par la rudesse des hommes (et de leurs désirs). 
Mais ce roman n'est pas seulement une épopée qui raconte le Far West, il offre un témoignage sur la liberté des femmes (Jenny et ses accoutrements masculins, le Colt caché dans la poche, ses envies farfelues et son drôle de vélo ; Blanche la danseuse devenue prostituée qui s'affranchit de la tutelle de son maquereau et rêve d'indépendance tout en s'enchaînant dans une maternité non désirée), sur les conflits raciaux dans une ville où cohabitent tant que bien que mal toutes les immigrations (français, chinois ou descendants d'esclaves noirs), sur les inégalités sociales dans une ville encore en construction et déjà secouée par les tremblements de terre. 
C'est un roman où le sexe, consenti ou non, tarifé ou pas, et l'homosexualité sont omniprésents, de la même manière qu'une violence latente qui ne demande qu'une étincelle pour tout enflammer.
Presque 500 pages qui m'ont touchée, amusée, et surtout étonnée : la postface précise que les personnages ont existé, que l'histoire est vraie...
Coup de cœur ! 
Merci aux éditions STOCK pour l'envoi de ce roman et à Babelio  !

2 commentaires:

  1. j'avais lu "Room" , ce nouveau roman semble être complètement différent! ça me dit bien, en tout cas! (les couvertures sont magnifiques)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un chouette roman, aucune complaisance de ma part ;o)

      Supprimer