11 avril 2015

Les variations fantômes - Régis DESCOTT

éd JC Lattès - 300 pages
Ce qu'en dit l'éditeur :

Ça commence par des claquements de portes. Des coups frappés contre les murs, un piano qui joue tout seul. À l’Etoile, vieux château perdu au fond des bois, les morts ne reposent pas en paix.
Pour le propriétaire, Philippe Wolf, riche financier habitué à ce que rien ne lui résiste, l’esprit qui le harcèle va devoir se soumettre – ou disparaître.
C’est, le temps d’un week-end, la mission du Dr Morel, psychanalyste devenu médium, et de ses six apprentis aux dons mystérieux. Leila, l’infirmière discrète, la belle Vicky, agent immobilier dans le civil, Luca, le cuisinier italien, ou encore Serge, le pianiste solitaire. Ensemble, ils vont devoir comprendre ce qui s’est passé entre ces murs. Mais, à mesure que les indices s’accumulent, il devient de plus en plus difficile d’échapper à leur emprise.
Le vieux médecin pouvait-il ignorer dans quel labyrinthe il entraînait ses élèves ? Vaste jeu de miroirs, théâtre d’ombres et d’illusions, ce château est une étoile noire, qui n’a rien perdu de son pouvoir d’attraction. Il ne faudra qu’une étincelle pour l’embraser tout entière.

 Auteur de romans historiques et de thrillers 
psychologiques, Régis DESCOTT est né en 1966 à Paris.
Ce que j'en ai pensé :

Les phénomènes paranormaux ne sont d'ordinaire pas ma tasse de thé, pourtant je ne suis pas totalement cartésienne..et la quatrième de couverture m'a intriguée et m'a donné envie de me plonger dans ce thriller psychologique qui dévoile un huis-clos fascinant ! 
Les personnages sont minutieusement dépeints, ambigus, aussi étranges finalement que cette maison hantée par des esprits dont on ne sait s'ils sont malveillants ou non. Les propriétaires et cette petite Gloria si bizarre, "le Maître" malade, la gouvernante, les médiums invités au château, tous ont un secret, une faille que le narrateur s'attache à découvrir. Les morts se succèdent au même rythme que les portes qui claquent et les chandelles qui s'éteignent.
L'atmosphère de plus en plus lourde, oppressante, nimbée de brouillard ajoute au mystère.
Si le style est plutôt classique, la narration fluide qui gagne en intensité nous entraîne vers un dénouement inattendu !
Belle découverte que ce polar !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire