18 avril 2015

Là où commencent et s'achèvent les voyages - Kamila SHAMSIE

titre original : A God in Every Stone
traduction :  Sylvie Schneiter
éd Stock -coll "La cosmopolite" - 360 pages
Ce qu'en dit l'éditeur :
Au printemps 1914 en Turquie, Vivian Rose Spencer découvre sa passion pour l’archéologie, l’appel de l’aventure et l’amour auprès de son maître, Tahsin Bey. Surpris par la guerre, ils se font la promesse de se retrouver bientôt à Peshawar. À bord du train, Viv rencontre Qayum, un Pachtoun qui a combattu au sein de l’armée des Indes britanniques. Ensemble, ils contemplent la vallée de Peshawar, pays au-delà des monts, puis la ville effervescente se révèle, cité des fleurs cosmopolite qui tutoie le passé. Tout les sépare et pourtant Vivian et Qayum l’ignorent encore mais leurs vies seront désormais liées…
L’amitié, l’injustice et la trahison s’entremêlent dans ce roman qui nous emporte à travers le monde rappelant que, dans le chaos de l’Histoire, ce qui est perdu ne sera pas oublié.
Née le 13 août 1973 à Karachi, 
l'auteur, anglo-pakistanaise, 
publie en anglais et est journaliste.
Ce que j'en ai pensé :
Ne vous y trompez pas ! C'est sans doute un excellent roman ! 
Mais je crois ne pas être dans l'état d'esprit nécessaire pour en savourer chaque ligne, et je l'abandonne provisoirement, à la moitié, parce que j'ai la sensation que quelque chose manque.
Le destin de Vivian Rose est parfait de romantisme et d'aventure mêlés, on lit ses découvertes dans l'ancienne Carie avec avidité et on sentirait presque, comme elle, le goût des figues et la passion pour Tahsin Bey, l'arméno-turc. 
Le retour de Qayum, blessé au front pendant la guerre de 1914-18, permet d'esquisser la vie à Peshawar et chaque mot nous entraîne dans cette vallée où le jihad (anti colonisation anglaise) commence. 
C'est parfait jusque là, et ça sera sans doute parfait aussi ensuite, mais là, j'aurais presque voulu lire deux romans avec chacun son intrigue...


1 commentaire:

  1. J'ai le sentiment que ce livre a trop de romantisme pour moi.

    RépondreSupprimer