3 juin 2015

La dame à la camionnette - Alan BENNETT

éd BUCHET CHASTEL - février 2014 - 126 pages
traduction : Pierre Ménard
Ce qu'en dit l'éditeur :
Miss Shepherd, vieille dame excentrique, vit dans une camionnette aux abords de la résidence londonienne d’Alan Bennett. Victime de l’embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle finit par installer son véhicule dans la propriété de l’auteur.
Commence alors une incroyable cohabitation entre la marginale et la célébrité, qui durera près de vingt ans.
Entre disputes, extravagances et situations drolatiques, la dame à la camionnette n’épargne rien à son hôte ni au lecteur. Bennett, en excellent conteur, saisit leur duo et livre, au-delà des anecdotes, un tableau très juste du Londres des années 1970 et 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus.
Un récit d’une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine.
Alan Bennett est un écrivain, dramaturge, homme de radio britannique. 
En France il a rencontré un franc succès avec La Reine des lectrices 
puis La Mise à nu des époux Ransome ou encore So shocking ! 
Sur la photo, il est accompagné de Mrs S., la dame à la camionnette.

Ce que j'en ai pensé :
Sympathique et très court récit ! L'auteur qui s'agace volontiers des attitudes de la clocharde qu'il héberge dans son jardin tient un journal et parfois, le fil évoque cette drôle de vieille femme, clocharde, échouée dans son jardin. C'est parfois cocasse (à l'anglaise), souvent tendre, c'est aussi une vision sans complaisance de l'Angleterre des années 1970-80, des années Tatcher...
Un récit qui se lit d'une traite, plaisant et simple, mais qui donne à voir une version attachante des laissés-pour-compte de la société. 
Je ne connaissais aucun des autres romans de cet auteur mais ce petit morceau d'Angleterre, doux-amer, m'a beaucoup plu ! et j'ai souri en découvrant à quoi ressemblait un des véhicules de Mrs Sheppard, la Reliant repeinte en jaune :
oui ! Une seule roue devant et deux sur le train arrière !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire