29 décembre 2015

Haut vol - Olivier BLEYS

éd Gallimard - 13 mai 2014 - 224 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Paris, fin du XIXe siècle. Samson Vaillant est un brillant acrobate, très populaire sur les champs de foire. Alors qu’il prend de l'âge et que sa carrière est sur le déclin, il va connaître un regain de célébrité inespéré lorsqu’un imprésario, Tiburce Lefranc, lui propose de monter une attraction inédite et spectaculaire. Il s’agit de profiter de la vogue des montgolfières pour exécuter des numéros de trapèze et d’anneaux en voltige, suspendu à un aérostat à vingt ou trente mètres du sol, voire davantage. La femme de Samson s’y oppose tout d’abord farouchement, tant à cause de la réputation sulfureuse de Tiburce que du danger de l’exercice. Par manque d’argent, elle finit par céder, car la rétribution promise est importante. La mise au point du numéro n’est pas sans difficulté ni danger. Samson et son ballon, dès lors, attirent les foules. Mais l’acrobate, sujet au vertige, se sent de moins en moins assuré, et un rhumatisme persistant à l’épaule le fait horriblement souffrir…
Olivier Bleys développe à plaisir sa prose nostalgique et sensuelle, qui restitue avec beaucoup de charme les atmosphères des champs de foire d’autrefois, et atteint à une vraie grâce dans la description du ballon, du vent, du ciel : l’aérostat est un personnage central, au même titre que l’acrobate. 

 Olivier Bleys, né en 1970, a publié vingt livres : 
romans, essais, récits de voyage, BD et roman graphique, 
récit d'anticipation, surtout chez Gallimard et chez Albin Michel


Ce que j'en ai pensé :
Haut vol est le sixième roman d'Olivier Bleys que j'ai lu en 2015 et je ne me lasse pas du talent de conteur de cet auteur !
Bien loin des romans nombrilistes contemporains, des autofictions parfois irritantes à se cacher sous le vocable de "roman", cet écrivain sait encore raconter des histoires, transporter le lecteur en d'autres temps et d'autres lieux, distiller une langue douce dans ses textes qui empruntent aux contes. Ce roman-ci n'échappe pas à la règle : il nous amène aux alentours de Paris à l'aube du XXème siècle, au sein d'une communauté de forains et nous délecte d'une aventure qui tient de l'uchronie.
Si la narration semble classique (elle est pourtant ô combien maîtrisée, restituant à merveille une ambiance de fête foraine d'un Paris presque oublié !), Haut vol offre une histoire originale, fascinante et des personnages attachants ! Le récit est alerte, passionnant et si la fin, presque cruelle, est prévisible, ça n'enlève rien au charme de ce roman ! 
Encore de beaux moments de lecture avec un auteur que j'aime de plus en plus et qui sait me surprendre à chaque roman ;o)

3 commentaires:

  1. je n'ai encore pas lu cet auteur , peut-être pour l'année prochaine! Bon passage à 2016!

    RépondreSupprimer
  2. Un roman plein de charme oui. Et je suis d'accord avec toi, cet auteur possède un talent de conteur assez exceptionnel.

    RépondreSupprimer
  3. @eimelle, je t'encourage ! Il a un vrai talent pour changer de "style" d'un livre à l'autre !

    RépondreSupprimer