23 janvier 2016

Kannjawou - Lyonel TROUILLOT

éd Actes Sud - janvier 2016 - 208 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Entre le "Kannjawou", un bar où nantis et représentants des forces d’occupation d’Haïti vont faire la fête et la rue de l’Enterrement où, à l’orée de l’âge adulte, quelques jeunes gens déshérités se cherchent un destin, Lyonel Trouillot brosse le portrait d’une humanité en proie à ses illusions ou à ses renoncements face à la confiscation séculaire, en Haïti, du devenir d’une population et de sa culture que ne cesse de nier, sans coup férir, le pragmatisme des stratégies internationales.


Lyonel Trouillot est un romancier et poète haïtien d'expressions créole et française. Il est également journaliste et professeur de littératures française et créole à Port-au-Prince.

Ce que j'en ai pensé :
Entre le reste du monde et le cimetière de Port-au-Prince, il y a le trottoir de 'man Jeanne' où se rencontrent les écorchés de pays, les laissés-pour-compte, ceux dont les rêves ne risquent pas de se réaliser. Les "presque" révolutionnaires, les étudiants à perpétuité, les pilleurs de tombe (parlez-leur de zombies pour voir !), les gamins affamés et quelques vieux désenchantés échangent idées et désillusions, parlent amour et littérature dans un monde qu'ils ne comprennent plus.
J'ai aimé la prose de Lyonel Trouillot, j'ai aimé cette drôle d'histoire de fête qui n'existera jamais autour d'un bar fréquenté surtout par les bénévoles des ONG mais je n'y ai pas trouvé de grand souffle romanesque et je me suis presque ennuyée par moments tant il m'a semblé que manquait toute la violence d'Haïti, sa folie caribéenne. 
Man (maman) Jeanne aurait mérité un roman pour elle toute seule, avec son pissat de chat et ses proverbes, avec sans doute une sorte de folklore attendu (pas de vaudou à l'horizon ?). Le narrateur a éveillé ma curiosité avec ses carnets intimes mais il m'a semblé qu'il restait trop détaché de l'histoire, simple spectateur...
C'est toutefois un roman  agréable à lire et qui m'a donné envie de découvrir d'autres romans de Lyonel Trouillot.    

 

5 commentaires:

  1. J'ai beaucoup les romans haïtiens et Lyonel Trouillot fait partie des grands auteurs de ce coin du monde. N'empêche que les deux romans que j'ai lu de lui m'ont laissée mi-figue mi-raisin, avec l'impression de trop rester en surface.
    Dommage pour celui-ci... L'histoire semblait si prometteuse.
    Mais s'il me passe sous les yeux, je m'arrêterai sans doute.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai essayé une fois cet auteur et je n'ai pas pu finir le roman. Son écriture ne me convient pas je pense.

    RépondreSupprimer
  3. Désolé de t'avoir induit en erreur... Effectivement l'écriture est belle et pour une découverte de l'auteur, c'est ce que j'ai retenu et qui m'a plu.
    Apres le recul et la lecture de ton billet, effetivement on peut regretter qu'il soit rester en surface sur beaucoup de sujets. Cela ne change néanmoins pas mon avis sur ce livre.

    RépondreSupprimer
  4. Je reste très réticente, d'autant plus avec un traitement survolé ...

    RépondreSupprimer