15 avril 2016

Trois jours et une vie - Pierre LEMAITRE

éd Albin Michel 
Parution : Mars 2016
288 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Auteur de 6 romans (Robe de marié, Alex, Sacrifices), tous couronnés par de nombreux prix littéraires, nationaux et internationaux, Pierre Lemaitre a obtenu en 2013 le prix Goncourt pour Au revoir là-haut, immense succès critique et public.

Ce que j'en ai pensé :
Trois jours qui font tout basculer, trois évènements majeurs dans la vie du narrateur et trois heures pour lire ce roman qui prend des allures de polar sans l'être tout à fait.
Comment la mort d'un chien va-t-elle jusqu'à provoquer l'irrémédiable, la colère et la fureur de ce gamin de douze ans ? Comment la culpabilité, mais aussi l'enchaînement des évènements (Noël, la tempête de 1999, et je n'en dis pas plus pour ne rien déflorer de l'intrigue !) vont-elles manipuler Antoine, le faire passer par tout un registre d'émotions que l'auteur peint à merveille ?
Pas d'empathie particulière pour cet assassin adolescent et pourtant, au fil du roman, on pourrait se surprendre à comprendre ou compatir...Et si c'était finalement sa solitude qui l'avait conduit à ce geste fâcheux ?
J'ai eu un peu plus de mal avec la fin, sans doute parce qu'un peu convenue, mais il faut admettre qu'elle explique beaucoup de choses. Elle laisse quelques perspectives en suspens.

6 commentaires:

  1. Jamais lu encore Pierre Lemaître. Le pitch de celui-ci me tentait bien. Mais tu viens de me refroidir! La prochaine fois, peut-être...

    RépondreSupprimer
  2. tu racontes la fin ?! Je ne pensais pas le lire mais maintenant c'est chose faite. J'ai lu des avis mitigés, le tien parle de la fin .. mais dans l'ensemble, tu as aimé ? Jérôme a été très déçu

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas tant la fin qui est importante, c'est surtout l'aspect culpabilité, peur d'être arrêté, honte pour sa mère qui compte...J'ai un peu aimé mais je n'ai pas encore lu "Au revoir là-haut" ...
    (tu as raison, je vais supprimer le passage sur la fin)

    RépondreSupprimer
  4. j'avais beaucoup aimé Alex, je tenterai peut-être celui-là dans un moment...

    RépondreSupprimer
  5. Pour ma première découverte de l'auteur, je m'attendais clairement à mieux.

    RépondreSupprimer
  6. Pas son meilleur roman non... J'avais adoré ses polars, il me reste à lire Au revoir là-haut...

    RépondreSupprimer