1 juin 2016

L'art de la marche - Olivier BLEYS


Editions Albin Michel
Parution : 5  mai 2016
240 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
« Peut-on élever une famille et entreprendre un tour du monde à pied ? Peut-on avoir des enfants, un travail, une vie installée, et accomplir un rêve de marche autour du globe ? »
« À l’âge où les aventuriers, les vrais, raccrochent leur sac à dos », Olivier Bleys a choisi d’entreprendre un tour du monde pas comme les autres : marcher un mois par an, sans jamais dévier de son cap – plein est, vers le soleil levant.
Nous le suivons pas à pas, caméra à l’épaule. Les jours se succèdent, sur les routes ou sur les sentiers, à travers les plaines ou les montagnes, en pleine nature ou dans les zones industrielles. Parti de Pampelone, petit village du Tarn, il traverse l’Europe : France, Suisse, nord de l’Italie, Slovénie, Croatie, Hongrie… jusqu’à la frontière ukrainienne, où il ira cet été.
Dans une langue inspirée, Olivier Bleys décrit les joies, les fatigues, la solitude, les rencontres, les menus tracas et les grands plaisirs du long chemin. En une époque où tout va vite, trop vite, l’auteur de Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes exalte l’esprit de lenteur, chante ce « voyage sans fin qui peut se poursuivre tout le long d’une vie », et fait de ce tour du monde par étapes l’aventure extraordinaire d’un homme ordinaire.

Auteur d'une trentaine d'ouvrages, Olivier Bleys a reçu de nombreux prix - dont le prix François Mauriac de l'Académie française et le Grand Prix du Roman de la SGDL. Traduit en dix langues, il a publié aux éditions Albin Michel Le Maître de Café, et plus récemment Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes (août 2015), dans la première sélection du Prix Goncourt et qui a figuré dans le carré final du Goncourt des lycéens.

Ce que j'en ai pensé :
Je suis une inconditionnelle des romans d'Olivier Bleys dont je trouve la langue aboutie et toujours si juste par rapport au thème traité, que ce soit la musique au fond de la Russie ou le commerce des tulipes en Hollande au XVIIème siècle, les pastelliers albigeois ou les soldats d'opérette exilés au Brésil, ou encore la lutte d'une famille chinoise pour préserver sa maison ou de saltimbanques du XIXème siècle !

Cette aventure à pieds autour du monde me fascinait d'avance  et je me suis régalée ! En toute humilité, l'écrivain nous emmène plein est, par-delà les montagnes, par-delà les frontières et nous conte dans une narration fluide, mille anecdotes qui émaillent son voyage : de rencontres peu ordinaires en villages déserts, de repas roboratifs pour trois sous aux cafés pratiquant des tarifs exorbitants, des nuits sous la tente ou dans des pensions vieillottes. 
Des cheminements en solitaire ou accompagnés qui amènent à l'introspection pendant que les jambes avalent des kilomètres, qui apportent le doute sur ses objectifs ou ses motivations, mais surtout la pleine conscience d'une ouverture au monde.

C'est donc un récit qui amuse souvent, qui partage beaucoup, qui fait réfléchir et surtout qui donne envie de se (re)mettre à la randonnée ! Mettre un pied devant l'autre, quelle que soit la route, c'est avancer ! J'attends une suite avec impatience !


La vidéo qui m'a donné envie, sur Vimeo : https://vimeo.com/165266898
Pour suivre les voyages d'Olivier Bleys en images, c'est sur Geopedis, son blog dédié ! 


4 commentaires:

  1. Oui je rejoins Clara ! vous et vos marcheurs ;-) Ravie que tu te sois régalée !!! une bonne lecture ça fait tout de suite un bien fou !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme toi un inconditionnel de cet auteur, je vais donc plonger avec plaisir dans cet art de la marche !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas du tout cet auteur mais ton avis me donne très envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer