18 juin 2016

Territoires - Olivier NOREK

Editions Pocket
Parution : 3 octobre 2015
384 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L’exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.
Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d’à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé… et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution.
Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. Territoires (2014) est son deuxième polar consacré aux (més)aventures du capitaine Victor Coste et de son équipe. Ses ouvrages sont publiés chez Michel Lafon et repris chez Pocket.

Ce que j'en ai pensé :

Toujours le même rythme haletant, la même narration sèche qui va droit à l'essentiel et le style d'Olivier Norek qui s'affirme dans ce deuxième opus alternant les temps forts et les moments (un peu) plus calmes pour nous plonger au coeur de la brigade du SDPJ93 comme en apnée au fil d'une enquête forte en rebondissements !

Au-delà d'une intrigue bien ficelée, l'auteur, tout en subtilité, évoque les arcanes du pouvoir : y a-t-il intérêt à laisser prospérer le trafic de drogue dans les cités ? Au nom de quels enjeux ? Et que vient faire la politique (communale, nationale) dans ce merdier ?
Il est costaud (au cœur tendre) ce Coste, plus fin qu'il n'y parait, plus intuitif et surtout de plus en plus humain. Et costaud aussi, Olivier Norek, parce que dans la violence du 9*3, il nous fait entrevoir que rien n'est manichéen et qu'éventuellement (ou évidemment), tout n'est pas dit, pas clair et que quelqu'un quelque part a toujours une bonne raison de préserver sa parcelle de pouvoir. Il évite habilement de tomber dans le conspirationnisme mais distille des idées intelligentes ! Un polar sociétal presque engagé...

J'adore !!

Et j'adore d'autant plus que les remerciements habituels en fin d'ouvrage montrent tant le flic que l'auteur, remerciant tant ses (ex ou pas) coéquipiers que ses lecteurs et blogueurs ! 
Finalement, c'est quand même super sympa (et attendrissant) de voir qu'un écrivain se souvienne de sa vie d'avant et n'ait pas le melon ! La vraie disponibilité dont il a fait preuve à la remise des prix L'Express BFM TV avec nous lecteurs-jurés ne fait que confirmer qu'Olivier Norek est un chouette bonhomme, écrivain ou flic ou pas !


Deuxième but marqué par mon équipe pour le Challenge Coupe d'Europe des Livres 2016 !

1 commentaire:

  1. Pas du tout mon truc mais j'aime beaucoup ce que tu dis de l'auteur.

    RépondreSupprimer