10 juillet 2016

Les jours de mon abandon - Elena FERRANTE

Editions Folio n°6165
Titre original : I giorno dell'abbandono
Traduit de l'italien par Italo Passamonti
Parution : 9 juin 2016
288 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Olga, trente-huit ans, un mari, deux enfants. Un bel appartement à Turin, une vie faite de certitudes conjugales et de petits rituels. Quinze ans de mariage. Un après-midi d’avril, une phrase met en pièces son existence. L’homme avec qui elle voulait vieillir est devenu l’homme qui ne veut plus d’elle. Le roman d’Elena Ferrante nous embarque pour un voyage aux frontières de la folie. 

Ce que j'en ai pensé :
Lente dérive d'une femme abandonnée par son mari, deuil douloureux aux portes de la folie, étrange roman parfois très dérangeant mais toujours juste dans le ton ! 
La narration évite soigneusement, et avec la plus grande intelligence, l'auto-apitoiement et explore avec précision toutes les étapes de l'effondrement puis le début de la reconstruction de la narratrice. Si sensible dans les mots qu'on imagine cette rupture réelle, vécue.
C'est aussi un portrait féminin d'une force rare, qui fait le point sur les jeux de séduction, sur les rapports homme/femme, sur l'usure du couple, sur les désirs non aboutis, les rêves enfouis. Il y est question de sexualité (parfois en termes crus, quoique jamais vulgaires), de féminité.
Un roman qui m'inquiétait (pour le thème abordé) et qui est finalement franchement addictif, à la narration parfaitement huilée, travaillée, et qui se dévore !

9ème but marqué par mon équipe pour la Coupe d'Europe des Livres 2016 !
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire