4 août 2016

Les louvetiers du roi - Serge BRUSSOLO

Editions Plon
Parution : 14 octobre 2010
300 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Louis XIV vient de mourir, laissant la France ruinée. Avec l'arrivée du régent souffle un vent de liberté que d'aucuns nommeront débauche. Occultisme et messes noires sont le pain quotidien des roués qui invoquent le diable dans les carrières de Vanves.
Frédéric Lemât, lui, est un peintre apprécié des salons. C'est également un sympathique tueur à gages dont l'art consiste à débarrasser de leur encombrant mari les jeunes marquises vendues par leur famille à des barbons.
Frédéric utilise ses connaissances en chimie pour transformer ses tableaux en pièges mortels.
Mais voilà soudain que le chasseur devient gibier ! Qui en veut à la vie de Frédéric ? Et surtout, qui est le mystérieux Ikônos, ce peintre dont personne n'a jamais vu le visage, et dont les toiles sont réputées prophétiques ? Si prophétiques, qu'elles pourraient ébranler les fondements de la monarchie. Aux yeux des Louvetiers du Roi, un groupe de fanatiques, il est capital de détruire ces œuvres impies... et leur auteur !
Bien malgré lui, Frédéric va se retrouver mêlé à un complot qui le dépasse, et dont il risque d'être la première victime.
 

Serge Brussolo, né en 1951 à Paris, est un écrivain français de science-fiction, de roman policier, de fantastique et de roman historique. Il est également connu sous quatre pseudonymes : Akira Suzuko, Kitty Doom, D. Morlok et Zeb Chillicothe.

Ce que j'en ai pensé :

Je redoutais un peu d'aborder cet auteur, les romans d’anticipation et de SF n'étant absolument pas ma tasse de thé ! Là, l'histoire ressemblant à un polar historique et à un roman de cape et d'épée, je me suis laissée tenter !
Et, à mon grand plaisir, ce fut une belle rencontre, un moment de lecture entre parenthèses, dans une aventure prenante, intéressante, sise dans une période qui m'intrigue la régence après le décès de Louis XIV).

Tous les ingrédients sont réunis : un héros courageux mais pas tout blanc (les trafics de Frédéric Lemât, peintre et tueur à gages, frôlent la magie et l'alchimie), une jeune fille au double-jeu, des paysans bretons au bord de la jacquerie, un aristo bientôt décapité, et un fou qui, finalement, ne l'est peut-être pas tant que ça...

Un ensemble très réussi, vivant, servi par une narration adaptée, des personnages attachants !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire