4 février 2017

Sweetgirl - Travis MULHAUSER

Editions Autrement
Parution : 6 avril 2016
Traduction : Sabine Porte
350 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Il était posé là, dans le courant d'air glacial, le visage déjà couvert de flocons. Un bébé. Minuscule sous l'ampoule nue de cette chambre poussiéreuse. Je le voyais pleurer, ses cris se perdaient dans le vent. Je n'ai pas réfléchi : je l'ai pris dans mes bras et je me suis enfuie. Je m'appelle Percy. J'ai seize ans. Voici mon histoire. 


Travis Mulhauser, né en 1976 dans le Michigan, est l'auteur de Greetings from Cutler County, recueil de nouvelles. Sweetgirl est son premier roman.

Ce que j'en ai pensé :

Pas de père connu, une mère accro à la meth, échec scolaire, voila que se dessine le portrait de Percy, 16 ans, dans un bled paumé du Michigan. Pas de quoi se réjouir et pourtant, la môme est un sacré tempérament, raisonnable et courageuse (par la force des choses !).
Quand le destin lui met un bébé-fille de 6 mois dans les pattes, elle n'a pas peur, elle fonce, elle fonctionne à l'instinct : la mère du nourrisson, camée jusqu'à l'os, l'a oubliée dans une pièce ouverte aux courants d'air et sans biberon. Pas besoin de réfléchir : Percy doit sauver Jenna. 

J'ai aimé cette gamine, cette énergie qu'elle déploie, parfois en serrant les dents, j'ai aimé ses liens forts avec Portis qui lui a servi un temps de beau-père. Et puis, étonnamment, j'ai aimé aussi le dealer local de meth, Shelton, pas si mauvais gars au fond mais complètement à l'envers, son attachement à son chien, son renoncement...

Un roman addictif qui sait manier l'humour, avec des éclairs lumineux de tendresse entre Portis et Percy, entre Percy et le bébé, qui parle des liens familiaux et de la résilience...
Une belle narration, simple et fluide, percutante pourtant même si j'émets deux bémols : des durs à cuire presque pas assez durs (quoique, parfois, moins trash, ça repose !) et des problèmes de syntaxe-grammaire-traduction (plusieurs fois j'ai lu des phrases où il manquait un mot ou une conjonction de coordination...bizarre, illisible, sans sens !)

Une chouette lecture ! 


(autres éditions du roman)

3 commentaires:

  1. C'est problématique ce souci de syntaxe-grammaire-traduction !

    RépondreSupprimer
  2. Ravie que tu l'aies aimé, malgré les petits bémols.
    J'ai aimé que rien ne soit noir ou blanc, ici (les méchants avec leur bon fond). Une belle palette de gris! Difficile d'être objective, je l'ai aimé viscéralement, ce roman!

    RépondreSupprimer
  3. Très bon souvenir aussi ! je l'avais vu dans la liste des envies de Marie-Claude et je l'avais lu avant elle ! et pas de regret. Je l'avais lu si vite que je ne me souviens que de l'histoire et pas de souci de syntaxe...

    RépondreSupprimer