27 mai 2017

Idaho Babylone - Theo HAKOLA

Éditions Actes Sud - Collection Actes Noirs
Parution : Septembre 2016
Traduction : Yoann GENTRIC
368 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Metteur en scène originaire de Spokane, dans l’État de Washington, Peter Fellenberg réside en France depuis plus de trente ans. Alors qu’il est sur le point de monter une nouvelle pièce de théâtre dont le rôle principal sera tenu par une célèbre actrice de cinéma, sa soeur Marnie l’appelle des États-Unis, affolée : sa fille aînée, Macie, vient de disparaître lors d’un camp de vacances organisé par l’Église, dont l’adolescente a récemment embrassé un peu trop ardemment les principes… À moins qu’elle ne se soit enfuie avec un certain Brandon, neveu d’un suprémaciste blanc notoire de l’Idaho voisin ?
Si Marnie fait appel à ce frère qu’un sombre chapitre du roman familial a définitivement éloigné de ses origines, c’est que Peter a été le grand ami d’enfance de Tom Palm, pasteur, précisément, de l’église évangéliste dont la jeune fille est une prosélyte.
Secrètement taraudé par un désir confus de renouer avec son pays, Peter saisit cette occasion de retrouver Spokane et va tenter d’arracher Macie aux griffes d’un destin qui menace les enfants d’une Amérique victime de tous ses aveuglements.
Avec ce roman cinématographique mené tambour battant et peuplé de personnages aussi singuliers qu’affirmés, Theo Hakola offre, entre gravité et humour, un éclairage troublant sur la capacité des racines originelles à venir percuter les aspirations à la création et à la quête d’altérité.
Né à Spokane, dans l’État de Washington, Theo Hakola  a étudié à la London School of Economics and Political Science ( 1975/76) et est titulaire d’une licence d'Histoire politique, délivrée par The Antioch University, Yellow Springs, Ohio – 1977.
Il est l'auteur de quatre romans publiés en France :
La Route du sang (2001) et La Valse des affluents (2003) au Serpent à plumes, puis, chez Intervalles, Le Sang des âmes (2008) et Rakia (2011). Musicien, réalisateur artistique, homme de radio et de théâtre, c'est l'une des grandes voix de la scène alternative internationale.

Ce que j'en ai pensé :

Chrétiens ? Oui mais...d'abord suprémacistes blancs, de ceux qui s'affublent d'une cagoule et se promènent avec une corde à nœud coulant, brûlent des croix, détestent les pédés, les juifs et les noirs (dans l'importe quel ordre !), s'arment comme pour la guerre et se font tatouer des croix gammées, et ....se revendiquent de Dieu !
Il n'y a pas que les intégristes musulmans qui ont la vue basse et les idées courtes ! 
Il y a aussi Kevin, et "Longue-Barbe" et leurs acolytes dans ces mobil-homes, protégés par des oies (comme au temps de Rome), par César et Brutus, les chiens pas sympas.
Et Macie au milieu, qui se croit amoureuse, qui n'en est plus très sûre (est-ce encore un pêché de plus ? déjà que ses parents, anciens adeptes renonçants, sont du côté de Satan !), Macie qu'il faut sauver de ses adeptes du KKK, un peu "bas-duf" (bas-du-front)...

C'est parfois un peu long, mais c'est bon ! 

Un roman qui explore l'Amérique de Sarah Palin, ces américains sûrs de la suprématie de la race blanche, persuadés du conspirationnisme sioniste, opposés à Obama (un noir à la Maison Blanche WTF ?!!!), luttant contre l'avortement et la pilule et dont le cerveau est lessivé-conditionné-préformé par les chrétiens évangélistes, une secte qui abrite des fous dangereux dont le jugement est altéré : une Amérique terrifiante finalement, bien plus que cette intrigue pas très "sautillante", parfois plus marquée par la réflexion que par l'action.

Un polar intéressant et captivant, quand même !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire