30 octobre 2017

Dérive sanglante - William G. TAPPLY

Editions Gallmeister - Collection Totem
Parution : 7 juin 2012
Titre original : Bitch Creek
Traduction : Camille Fort-Cantoni
288 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

À la suite d'un mystérieux accident de montagne qui lui a fait perdre la mémoire, Stoney Calhoun est un homme sans passé. Cinq ans après avoir quitté l'hôpital, une confortable somme d'argent en poche, il a refait sa vie dans le Maine et coule des jours paisibles entre la boutique de pêche où il travaille et sa cabane enfouie au cœur des bois. Jusqu'à ce que son meilleur ami disparaisse. Calhoun se lance alors sur sa piste et accumule les découvertes macabres. Au fur et à mesure, il se découvre d'inattendus talents d'enquêteur qui vont l'obliger à affronter les fantômes de son passé.

Cette première aventure de Stoney Calhoun nous promène à travers les paysages idylliques et chargés d'histoire du Maine avant un final aussi violent qu'inattendu.

William G. Tapply, né en 1940  dans le Massachusetts, et mort en 2009 dans le New Hampshire, est un écrivain américain, auteur d'une quarantaine de romans policiers et d'ouvrages sur la pêche, son passe-temps favori.

Ce que j'en ai pensé :

Amnésie, pêche à la mouche et Coca, un cocktail parfait ! Avec un personnage principal au charme indéniable : Stoney Calhoun et sa mémoire qui flanche, son épagneul Ralph (comme Waldo Emerson !), son encyclopédie de la littérature américaine et sa cabane au fond d'un bois comme Thoreau.

Qui est ce guide de pêche venu dans le Maine pour reprendre sa vie à zéro après avoir été frappé par la foudre ? Pourquoi "l'homme au costume gris" lui rend-il visite régulièrement pour s'assurer que ses souvenirs soient toujours aussi flous ?

L'auteur sème des indices, et déroule tout autour de lui les fils de l'intrigue de ce polar peu commun : pas beaucoup d'hémoglobine, assez peu de rebondissements et pourtant l'impression d'un bon rythme, juste ce qu'il faut pour tourner les pages jusqu'à s'apercevoir que le bouquin est fini et qu'on n'a pas pris la précaution d'acheter les tomes suivants !!

J'ai aimé le ton de ce polar qui met en avant l'ambiance plutôt que l'enquête (j'avais d'ailleurs démasqué le coupable au chapitre 18 !), qui donne envie d'une pause au bord d'une rivière à regarder la danse des éphémères au-dessus de l'eau et le reflet des truites ! 

Étonnant comme le craquement des feuilles mortes fait de l'effet dans un roman policier ! 

Une belle surprise, la certitude de foncer en librairie ce soir et d'en rapporter Casco Bay (le tome 2) et Dark Tiger (le tome 3) pour les dévorer dans la foulée !!

A noter, les très belles couvertures de cette ré-édition chez Gallmeister !

4 commentaires:

  1. Je suis archi-fan de cette collection et je pourrais acheter ces poches juste pour leurs couvertures (et avec une histoire qui a des chances de me séduire quand même ^^).

    RépondreSupprimer
  2. Ces nouvelles versions sont superbes :o)

    RépondreSupprimer
  3. Tu as tout à fait raison de dire qu'ici, l'ambiance domine sur l'enquête. Et Stoney (et non Stanley...) a un charme fou. Je vais poursuivre avec le deuxième tome bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai corrigé !
      Le deuxième tome est dans la place ! début imminent ;o)

      Supprimer