11 février 2018

Défaillances - B.A PARIS

Editions Hugo - Collection Thriller
Parution : 4 janvier 2018
Titre original : The breakdown
Traduction : Vincent Guilluy
400 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :
 
Tout a commencé cette nuit-là, dans la forêt. Cassandra ne s’est pas arrêtée pour proposer son aide à la conductrice de la voiture immobilisée sur le bord de la chaussée, en plein orage.

Lorsqu’elle apprend le lendemain que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité. Et les coups de fil anonymes qu’elle reçoit désormais chez elle ravivent son angoisse. Elle en est persuadée : quelqu’un l’a vue, ce soir-là. Quelqu’un qui continue de l’observer. Quelqu’un qui pourrait bien être l’assassin.

Pourtant ni son mari, ni sa meilleure amie ne prennent ses craintes au sérieux. Et alors que Cass elle-même commence à douter face à ses trous de mémoire de plus en plus fréquents, ses angoisses se transforment en terreur.


Ce que j'en ai pensé :

Le pitch était pas mal,  ça semblait prometteur...

Sauf qu'à la page 37, j'avais deviné qui était coupable !...à 10% du début du livre, ça peut laisser présager qu'on va rudement s'ennuyer sur les 370 pages à venir..Et si ça n'avait pas été un policier en lice pour le Grand Prix des Lectrices Elle, j'aurais immédiatement lâché l'affaire !!

D'autant que si l'intrigue est téléguidée, pas meilleur qu'un feuilleton de l'après-midi sur M6, la narration est affligeante de banalité et de lieux communs et si l'auteur ne développait pas la paranoïa de son héroïne et son éventuel gêne de la démence précoce, on aurait pu se croire dans un roman à l'eau de rose ou dans une telenovela brésilienne. 
Parce qu'en plus, les personnages véhiculent tellement de clichés que c'en est affligeant. 
 
On ne nous épargne pas des pages entières de retranscription de textos, découverts par un fabuleux concours de circonstances, et qui permettent à Miss Parano de redevenir soudain une combattante qui n'a pour autre but que de démasquer les vilains qui l'embêtent alors qu'elle est sous cachetons depuis 2 mois !!! 

Je vous épargne tout spoil, mais le nœud de l'affaire est risible ! Quand il y a un meurtre, il faut commencer par chercher le mobile : amour, argent ? ah ah ah ! 

Tellement prévisible et mal écrit que ça pourrait être une parodie de ce qu'il ne faut pas faire en matière de polar ! 
Une catastrophe qui fera pourtant les têtes de gondoles en hypermarché (ouch !!)

6 commentaires:

  1. Décidément, la sélection du grand prix des lectrices Elle ne te rejoint pas trop...
    Je passe sans culpabilité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas les meilleurs polars du monde pour l'instant...

      Supprimer
  2. Je suis morte de rire en lisant ton billet car tu ne lui épargnes rien (banalités, lieux communes, affligeants, télénovela brésilienne)
    merci pour le fou rire ! ça me rappelle mes lectures pour le prix Fnac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pis, tu me connais, quand c'est mauvais, je suis vilaine !! LOL

      Supprimer
  3. Rien qu'à lire la présentation de l'éditeur j'ai une idée de l'intrigue (qui est coupable, pourquoi, etc.)De quoi m'enlever toute envie de découvrir ce prix ELLE! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bingo ! C'est du "téléphoné" comme intrigue, très moyen et narration médiocre...

      Supprimer