6 février 2018

Les soeurs Brontë - Laura EL MAKKI

Editions Tallandier
Parution : 5 octobre 2017
320 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Les sœurs Brontë sont un mystère. Isolées du monde, filles d’un pasteur de village, elles ont révolutionné l’histoire littéraire en publiant, sous pseudonymes masculins, des romans brûlants d’amour et de vie comme Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent.
 
Haworth, 1836. Dans les landes du Yorkshire, Charlotte (20 ans), Emily (18 ans) et Anne (16 ans) écrivent à la lumière de la bougie. Comment ces jeunes femmes de condition modeste, sans relations ni entregent, vont-elles devenir des auteurs qui comptent ? Quel rôle tient leur frère Branwell, artiste raté, dans cette fratrie à la fois soudée et rongée par les non-dits ?

Partie sur les traces des sœurs Brontë, Laura El Makki nous plonge dans leur intimité, leurs alliances, leurs déchirements, et nous raconte le destin de trois femmes aux prises avec l’adversité, qui ont su trouver en elles la force d’exister.


 Portrait des soeurs Brontë, peint par Branwell leur frère en 1833

Ce que j'en ai pensé :

Une (triple) biographie qui se lit comme un roman, dont les pages se tournent vite (pour peu qu'on élude, comme je l'ai fait volontairement tous les renvois aux sources à la fin de l'opus) et dont la lecture est plaisante.

Trois sœurs, marquées par le destin (la tuberculose emporte tout le monde) et surtout par leur volonté de s'accrocher à leur passion, l'écriture. 
Trois sœurs qui cherchent leur place dans une Angleterre victorienne, lourde de préjugés et de bienséance, où les pauvres n'accèdent rarement au meilleur, et où il est judicieux de choisir un pseudo masculin quand on souhaite être publié.

Et un frère, aussi, un "raté", un qui n'a pas trouvé sa place, ni la manière d'exercer son talent et qui, submergé par l'alccol, l'opium, et les dettes, finit par faire la part belle à ses soeurs.

J'ai dû lire Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent quand j'avais quinze ans, il me restait le souvenir de textes brillants, et j'ai été ravie d'en connaître un peu plus sur la vie de ces romancières, sur ce qui a façonné leur romantisme exacerbé, sur le décor qui a présidé à leur création artistique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire