18 juin 2018

Hunter - Roy BRAVERMAN

Editions Hugo Thrillers
Parution : 16 mai 2018
320 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Plus personne ne s’arrête à Pilgrim’s Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l’obsédant souvenir d’une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s’évade du couloir de la mort et revient dans la vallée. Pour achever son oeuvre ?

Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim’s Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues. Pilgrim’s Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c’est qu’il n’est pas le seul à vouloir se venger. Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux.

Ce que j'en ai pensé :

Pilgrim's Rest, le repos du pèlerin...un motel perdu dans les Appalaches où de jeunes couples viennent passer leur lune de miel...pour souvent ne plus en repartir ! Non pas que le lieu soit si idyllique qu'ils aient envie d'y rester mais parce que le jeune mari est souvent retrouvé assassiné et que son épousée disparait.

Un bled fantôme, tout juste une vingtaine d'habitants, rednecks pur jus, qui se claquemurent chez eux surtout quand les tempêtes de neige s'abattent sur le bowling désaffecté. 

C'est un excellent polar que signe Roy BRAVERMAN (qui n'est autre qu'un des nombreux alias qu'utilise Patrick Manoukian plus connu sous le pseudo de Ian Manook !), c'est un peu trash mais c'est délicieux !
D'autant qu'on pourrait s'agacer au bout d'une centaine de pages de voir le nom du méchant dévoilé ! sauf que...au concours du plus vilain, il y a foule au portillon ! et que quand on croit la situation bien prise en main par le FBI et consorts, ben ça continue de défourailler au carreau d'arbalète ou à la 22LR !

Bref, je me suis régalée ! J'ai été surprise, charmée par ce polar très américain, par le final qui évidemment n'est pas très rose !

3 commentaires:

  1. pas si américain que ça, du coup? puisque l'auteur est français. Décidément les Appalaches, du coup ça me fait penser à Nitro Mountain, même lieu et où tous les personnages sont méchants.
    ça me fait penser à une blague que j'aime beaucoup : une jeune femme fait de l'auto-stop et monte sans hésiter dans la voiture d'un homme plus mûr, patibulaire qui lui dit "vous n'avez pas peur de tomber sur un tueur en série en faisant de l'auto-stop?" et elle, de lui répondre : "les chances sont millésimales pour que 2 tueurs en série se rencontrent..." :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! Excellente blague !
      "Nitro mountain" m'était un peu tombé des mains, celui-là m'a accrochée de suite !

      Supprimer
  2. ça m'a l'air bien fichu et efficace mais je suis pas assez amateur du genre pour me lancer.

    RépondreSupprimer