2 juillet 2018

Mère toxique - Alexandra BURT

Editions Denoël - Collection Sueurs froides
Parution : 3 mai 2018
Titre original : The good daughter
Traduction : Perrine Chambon
464 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :


De son enfance, Dahlia se souvient surtout de nuits dans des hôtels miteux et d’un quotidien chaotique à sillonner les routes du pays, au côté d’une mère complètement déjantée.

Devenue adulte, Dahlia cherche désespérément à prendre le contre-pied de cette vie, mais son enfance clandestine et le mystère qui entoure sa naissance l’empêchent d’aller de l’avant.
La jeune femme décide de se rendre auprès de sa mère à Aurora, petite ville poisseuse au beau milieu du Texas. Elle plonge alors dans le passé d’une femme au bord de la folie.
Après une découverte macabre dans une ferme voisine, Dahlia comprend que certains secrets devraient rester enterrés à tout jamais… 

Ce que j'en ai pensé :

Trois femmes se partagent la narration dans ce thriller plutôt réussi (même si, encore, je n'ai pas tardé à lever le mystère !).
Memphis et sa fille Dahlia, toujours en fuite, d'un point à l'autre des USA, et Aella la sorcière. S'entrecroisent d'autres destins féminins, ceux de Quinn qui vit à Creel Hollow Farm avec son mari Nolan, et de Taïn la gitane psychiquement très en retard, et enfin Jane Doe la fille retrouvée enterrée vivante dans le bois.

Les hommes font pâle figure et n'ont pas le beau rôle : ce sont les violeurs qui ont saccagé lle corps de Quinn, ou Nolan le mari inconsistant qui épingles des insectes dans des boîtes et séduit Taïn, ou encore Bordeaux le propriétaire du motel...

Pas de suspense insoutenable, on voit rapidement se dessiner les intrigues mêlées qui vont faire avancer la narration, mais l'atmosphère est suffisamment travaillée pour que le malaise se distille : que cache Memphis sous sa folie ordinaire ? Dahlia est-elle vraiment schizophrène ou ses flashs sont-ils des réminiscences ? 


C'est un polar habile, quoique l'intrigue soit presque convenue, mais je l'ai lu avec plaisir, sans doute pour l'ambiance, la quête d'identité sous-jacente, son côté malsain distillé page après page.

6 commentaires:

  1. Il devrait plaire au Caribou ! en te lisant, je vois plein de personnages tous "barrés" et qui lorsqu'ils se rencontrent multiplient x10 leurs déviances- ce roman a-t-il une intrigue réellement ou le but est-il juste de suivre ces personnages dans leur descente en enfer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça pourrait lui plaire au Caribou en effet ! Je te confirme qu'il y a bien une vraie intrigue, c'est juste qu'à force de lire bcp de polars, certaines sont détectables plus facilement !

      Supprimer
  2. Un thriller plutôt réussi ce n'est pas suffisant pour que je me laisse tenter (tu sais à quel point je suis "allergique" à ce genre^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir qu'on se penche sur ton cas LOL il y en a de tellement extraordinaires des polars !

      Supprimer
  3. Bon, il paraîtrait qu'il pourrait me plaire! Je vais me pencher sur le cas!

    RépondreSupprimer