4 août 2018

Revenir à Palerme - Sébastien BERLENDIS

Editions Stock
Parution : 25 avril 2018
144 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
« La nuit, chaque ruelle parcourue réveille un crépitement d’images. Le claquement des talons imprime dans ma tête le pouls de la ville. »

Huit ans plus tard, le temps d’un été, un homme retrouve la ville de Palerme. Il habite un ancien palais sur les hauteurs, une bâtisse appelée à disparaître. Une dernière fois, il va arpenter les rues, celles de la vieille ville surtout. Des marches le plus souvent nocturnes, de cafés en cafés, de corps en corps. Le souvenir de Délia remonte alors.



 Ce que j'en ai pensé :

Texte lancinant et poétique qui joue sur les souvenirs du narrateur, qui le fait se promener dans les ruelles de cette Sicile étouffée de chaleur...
Des souvenirs d'un autre temps, pas si éloigné, où il aimait Délia, disparue on ne sait comment. 
Des souvenirs de chairs enlacées, de sexe et de chaleur, de photographies et de lettres, de plage et de passegiata langoureuse.

Le roman est minuscule, bercé par la lumière de l'Italie, par la sensualité qu'il dégage...
Une parenthèse délicate à la prose ciselée, qui m'a toutefois paru un peu trop elliptique parfois.

2 commentaires:

  1. Dans l’air du temps avec cette chaleur mais pour la poésie et la Sicile, c’est tentant

    RépondreSupprimer