Prequ'îles - Yan LESPOUX

 

Editions Agullo court

Parution : 21 janvier 2021

184 pages



Ce qu'en dit l'éditeur :

Un coin secret de champignons. Un tracteur en boîte de nuit. Une vierge phosphorescente. Un concert fantôme. Des chemins de sable qui serpentent entre les pins jusqu’à l’océan.

L’envie de partir et le besoin de rester…

Presqu’îles, ce sont des tranches de vie saisies au vol, tour à tour tragiques ou cocasses qui, à travers les portraits de personnages attachés de gré ou de force à un lieu, les landes du Médoc, parlent de la vie telle qu’elle est, que ce soit là ou ailleurs. Au fur et à mesure que ces textes courts se répondent et s’assemblent, un monde prend forme. Celui de celles et de ceux dont on ne parle pas forcément, que l’on ne voit pas toujours.

Sans pathos, au plus près de son sujet, Yan Lespoux dessine un archipel de solitudes qui touche à l’universel.



Ce que j'en ai pensé :

33 courtes nouvelles, 33 scènes de vie, 33 comme l'indicatif départemental de la Gironde où les personnages de Yan Lespoux dessinent des morceaux de vie, racontent leur attachement viscéral à ce bout de landes entre delta et Atlantique.

Des nouvelles donc. 

A la chute tour à tour ironique ou mordante, qui laisse portant apparaître la fragilité des personnages, leurs incertitudes, un côté doux-amer dans leurs vies. Ce sont presque des récits de terroir, des récits d'hommes bien plantés dans leurs bottes et à la fois presque « à côté » tant le décalage affleure.

La plume est simple et pourtant délicate, sensible et juste.

Dans sa préface, Hervé le Corre s'exclame « oh ! Un écrivain ! »...je plussoie ! Voila 33 textes qui attachent, touchent au cœur.

3 commentaires:

  1. Ah le Médoc, ce n'est pas loin de chez moi, je connais bien, et la caution de Le Corre en plus.. cela m'intéresse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très bon recueil de nouvelles ! Bonne lecture :o)

      Supprimer
  2. Merci, il est déjà sur mes étagères, je suis allée faire un tour en ville, et suis tombée dessus... hop, embarqué !

    RépondreSupprimer