30 octobre 2013

Fille de la campagne - Edna O'BRIEN




La romancière Edna O'BRIEN revient, à 83 ans, sur sa vie et les événements qui ont construit sa carrière d'écrivain.
De son enfance en Irlande qui lui laisse des souvenirs tantôt amers tant extatiques, Edna O'Brien raconte les carcans de la société, la relation tissée entre haine et amour qu'elle entretient avec sa mère, la difficile condition des femmes. Elle évoque les premiers émois amoureux avec une religieuse du couvent où elle est placée comme pensionnaire, sa découverte de la littérature et son amour pour les textes de James Joyce, son apprentissage du métier de pharmacienne jusqu'à sa rencontre avec l'écrivain irlando-tchèque Ernest Gébler avec lequel elle s'enfuit à Londres et fonde une famille contre l'avis de ses parents.
Elle nous dessine, page après page, l'ordre moral et social irlandais, la lutte menée pour conquérir des droits et affirmer ses opinions (élever seule ses enfants ; écrire des romans qui, pour certains seront brûlés et interdits en Irlande..). La romancière nous offre le portrait du femme libre, sorte d'amazone de la littérature qui fréquenta Vadim et Jane Fonda, Sean Connery et Paul McCartney dans le Londres cosmopolite et délurée des années 1960.
Edna O'Brien parle de littérature avec passion, de ses apprentissages et de ses doutes, de ses succès contestés par la morale d'une Irlande engoncée dans le catholicisme. Une autobiographie qui se lie comme un roman, une vie contée avec émotion et tendresse, sans amertume ni regrets. Un ouvrage qui se dévore rapidement et qui s'enrichit de photos-souvenirs de l'auteur. Une lecture-plaisir !

La note est de 15/20.

1 commentaire:

  1. Je ne l'ai pas lu avec la même fluidité que toi visiblement...mais je comprends ton enthousiasme parce que tout ce qui touche à sa vie de romancière m'a beaucoup plu...

    RépondreSupprimer