29 janvier 2014

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie OTSUKA



A début du XXème siècle, des centaines de japonaises quittent leur pays pour rejoindre un mari américain qu'elles ne connaissent que par le biais d'une photo et de lettres. Elles s'entassent dans les cales des cargos qui font la traversée vers le pays de toutes les promesses, d'une vie meilleure.
Le roman de Julie OTSUKA reprend le chœur de ces femmes, leurs histoires mêlées, leurs destins dans une Amérique qui se reconstruit après la 1ère guerre mondiale. Pour la plupart, elles n'auront pas un meilleur statut et auront du mal à s'accommoder d'une société si différente de la leur.

J'ai un peu de mal à parler de « roman », au sens que ce n'est pas une histoire qui nous est contée, mais des histoires, multiples. C'est plutôt comme un long poème, une litanie, une énumération lancinante de vies qui se superposent, des joies et des peines de cette communauté exilée.
Mais j'ai beaucoup aimé ! Le texte est rythmé, soutenu, plein d'émotion. C'est un bel hommage à ces femmes japonaises.

1 commentaire:

  1. Ce roman a été l'un de mes coups de coeur en 2013. Il m'avais beaucoup touchée.

    RépondreSupprimer