28 février 2015

Dans la colère du fleuve - Tom FRANKLIN et Beth Ann FENNELLY

Titre original : The tilted world
Traducteur : Michel Lederer 
éd Albin Michel - 432 pages
Ce qu'en dit l'éditeur :
Mississippi, 1927. Gonflé par les pluies diluviennes, le fleuve menace de détruire les digues qui protègent la région et d’engloutir le petit hameau de Hobnob, où les agents fédéraux Ted Ingersoll et Ham Johnson enquêtent sur la disparition de deux collègues venus arrêter un trafiquant d’alcool.
Au cœur de ce paysage d’apocalypse, ils découvrent un bébé abandonné, qu’Ingersoll – lui-même orphelin confie par hasard à Dixie Clay Holliver. Sans se douter que la jeune femme est le plus grand bootlegger du comté, et peut-être la dernière aussi à avoir vu les deux agents en vie…

Chantre de la littérature du Sud, Tom Franklin, auteur de La Culasse de l’enfer, unit ici sa voix à celle de son épouse, la poétesse Beth Ann Fennelly. Dans le contexte dramatique de la Prohibition et de l’une des plus grandes catastrophes naturelles de l’histoire des Etats-Unis, ce roman est tout autant la fresque d’une époque que d’un lieu où la beauté côtoie chaque jour le danger.


Tom Franklin, né en 1962 dans l'Alabama est un
auteur de romans policiers et de romans historiques ;  
Beth Anne Fennelly, son épouse, est poétesse.

(photo d'archives)
Ce que j'en ai pensé :
Décidément, cette collection "Terre d'Amérique", chez Albin Michel, est une source de plaisirs ! Ce roman tout juste paru est une découverte et la quatrième de couverture tient ses promesses !
Je me suis laissée charmer par la prose de l'auteur où le romanesque côtoie la sauvagerie dans une histoire américaine comme je les aime. 
Finalement, ce sont peut-être les auteurs qui en parlent le mieux, dans ce dernier paragraphe du roman :

"C'est une histoire pleine de meurtres et d'alcool de contrebande, pleine de digues et de sabotages, pleine de dynamite et de déluge. Un mari impitoyable, un oncle à l'esprit dérangé, une fille dangereuse, un coéquipier loyal. Une femme mal mariée qui semeurt à petit feu. Un homme qui a l'impression d'être invisible. Mais c'est surtout une histoire d'amour. C'est l'histoire de la famille que nous devenus."

J'ajouterai qu'on y parle d'abandon, de solitude, de rédemption et de renouveau, de la nature dans toute sa beauté et dans sa violence, de la cruauté des hommes et d'humour. Les personnages sont attachants et tout particulièrement Ingersoll, l'agent du fisc. 
Une réussite !

3 commentaires:

  1. Ca me fait penser à un bon roman de dimanche après-midi :-)

    RépondreSupprimer
  2. Plutôt pas mal cette "lecture du dimanche" finalement ! A découvrir !

    RépondreSupprimer