14 mars 2015

Le coeur qui tourne - Donal RYAN

 éd Albin Michel
Parution : 2 mars 2015
Titre original : The spinning heart
traducteur : Marina Boraso
224 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Bobby Mahon était une figure respectée du village. L’ancien contremaître de l’entreprise locale est désormais, comme la majorité des habitants, au chômage. Sans indemnités ni espoir de retrouver du travail. La crise qui frappe de plein fouet l’Irlande comme toute l’Europe déchire les liens de sa communauté autrefois soudée. Les langues se délient, les rumeurs circulent, les tensions et les rivalités émergent. Et, faute de pouvoir s’en prendre au patron qui a mis la clé sous la porte, Bobby devient la cible d’hommes et de femmes démunis et amers. Jusqu’à l’irréparable…
Donal Ryan tisse dans ce premier roman qui allie noirceur et humour ravageur une fresque humaine et sociale saisissante. À la manière d’un roman choral, dont la construction ambitieuse n’est pas sans rappeler le  Faulkner de Tandis que j’agonise, vingt-et-un narrateurs se succèdent pour raconter l’histoire d’un naufrage. Mais aussi d’un espoir. À l’image de ce cœur rouillé, planté sur la porte de la maison où Bobby a grandi, qui persiste à tourner au gré du vent.


Ce que j'en ai pensé :

Ce roman a été refusé 47 fois par les maisons d'édition auxquelles le présentait son auteur, et pourtant il a été en lice pour le Booker Prize en 2013 ! 

Le procédé narratif n'est pas sans rappeler celui utilisé par Olivier ADAM dans "Peine perdue" : tour à tour, les habitants d'un village irlandais prennent la parole pour parler d'eux, de leurs voisins, de la crise, de la décrépitude de leurs vies...et certains, en plus d'être dans la misère, ont carrément une case en moins ! 
 
Une Irlande désespérée sert de décor à l'intrigue sur fond de cruauté, de rancœurs et de crimes...

Pas un roman très réjouissant, certes mais captivant, il faut le reconnaître ! En tout cas, j'ai passé un bon moment avec ces êtres cabossés qui unissent leurs voix dans ce roman choral pour raconter leur vie qui s'écroule.


1 commentaire:

  1. 47 fois ?? Le pauvre, je suis contente qu'il soit enfin publié ! Si ça t'intéresse, va jeter un coup d'oeil à des interviews sur youtube, son accent vaut le coup ! :-)

    RépondreSupprimer