3 mars 2016

Joseph - Marie Hélène LAFON

éd Buchet Chastel -Parution août 2014 - 144 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :
Joseph est ouvrier agricole dans une ferme du Cantal. Il a bientôt soixante ans. Il connaît les fermes de son pays, et leurs histoires. Il est doux, silencieux. Il a aimé Sylvie, un été, il avait trente ans. Elle n’était pas d’ici et avait beaucoup souffert, avec et par les hommes. Elle pensait se consoler avec lui, mais Joseph a payé pour tous. Sylvie est partie au milieu de l’hiver avec un autre. Joseph s’est mis à boire, comme on tombe dans un trou.
Joseph a un frère, marié, plus beau et entreprenant, qui est allé faire sa vie ailleurs et qui, à la mort du père, a emmené la mère vivre dans sa maison. Joseph reste seul et finira seul. Il est un témoin, un voyeur de la vie des autres.
Joseph est le nouvel opus de Marie-Hélène Lafon. Roman émouvant, traversé en profondeur par une rivière souterraine qui a prénom de femme et de servante : Félicité. Avec talent et humour, Marie-Hélène Lafon rend ici un magnifique hommage à son cher Flaubert...


Collection Folio (n° 6076) Parution : 11 février 2016 

Originaire du Cantal, Marie-Hélène Lafon est professeur de lettres classiques à Paris. Son premier roman, Le Soir du chien, a reçu le prix Renaudot des lycéens. Elle est l’auteur, entre autres ouvrages de Mo, Organes, Les Derniers Indiens, L’Annonce, Prix Page des libraires 2010 et Les Pays

Ce que j'en ai pensé :
Si j'ai beaucoup entendu parler de ce roman, j'avoue que ce n'est pas la couverture proposée par les Editions Buchet Chastel qui aurait pu me donner envie ! Celle de Folio, plus attirante, reflète le monde agricole dans lequel évolue cet "anti-héros", pourtant la simplicité d'origine avait misé juste !
Roman tendre et émouvant, Joseph raconte la vie de cet ouvrier agricole, mal loti, sans doute mal-aimé, mais jamais malheureux.
Une vie réglée au millimètre, entre patrons presque taiseux (ni bons ni meilleurs que d'autres) et animaux à soigner, sans rêves, sans avenir mais en aucun cas sans sentiments  celui de ne pas avoir pu ou su, celui de ne pas avoir été, sans que cela ne revête un quelconque sentiment de gravité.
C'est juste un bonhomme qui n'attend rien et n'obtient rien (admettons qu'il n'y a pas véritablement d'intrigue) mais c'est doux et fort, relaté en un souffle. Ni une vie ratée, ni une vie réussie, juste celle de Joseph, cœur simple dont on a presque envie que l'auteur écrive l'épitaphe !

2 commentaires:

  1. Je viens d'acheter son recueil de nouvelles. Ce sera l'occasion de me frotter pour la première fois à sa plume.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré pour ma part. Je suis une grande fan de Marie-Hélène Lafon qui a le don de raconter des histoires avec une langue belle et riche.

    RépondreSupprimer