22 avril 2016

Sans oublier la baleine - Jonh IRONMONGER

Editions Stock - collection La cosmopolite
Parution  : 10/02/2016
Titre original : Not forgetting the whale
Traduction :  Christine Barbaste
432 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :
À Saint-Piran, en Cornouailles, on se souvient encore du jour où le jeune homme nu a été rejeté sur la plage par l’océan. Une entrée en scène des plus originales. Les villageois se portent bien sûr à son secours : l’ineffable Dr Books, le glaneur Kenny Kennett, Demelza, romancière à l’eau de rose... ou encore la pimpante épouse du vicaire. Sans oublier la baleine, à l’arrière-plan, qui ne veut plus quitter la côte. Personne ne sait alors que Joe Haak a fui la City, terrorisé à l’idée que le programme de prédictions qu’il a inventé n’entraîne l’effondrement de l’économie mondiale. Avec ce nouveau venu, un sentiment de fin du monde vient contrarier la quiétude de Saint-Piran...
On peut compter, bienheureusement, sur l’optimisme éclairé et l’esprit délicieusement anglais de l’auteur pour sauver ce petit monde

 
J. W. Ironmonger est né et a grandi en Afrique de l’Est. Docteur en zoologie, il fut autrefois spécialiste des sangsues d’eau douce. Il a également concouru dans une équipe visant le record du monde de vitesse de lecture de Shakespeare, traversé le Sahara dans un tacot acheté 100 £ et publié chez Stock, en 2013, Le Génie des coïncidences, lauréat du prix des lecteurs Littératures Européennes de Cognac en 2015.

Ce que j'en ai pensé :
A la manière d'un conte, John Ironmonger tisse de manière subtile une histoire qui, flirtant avec le farfelu, conduit le lecteur à réfléchir sur ce que devient notre monde. Quand les traders régentent une économie de marché surpuissante, que reste-t-il des relations humaines ? Et que ferions-nous aux portes de l’Armageddon symbolisé ici par une épidémie de grippe ?
L'auteur revisite la parabole de Jonas et de la baleine et son héros, Joe Haak, échoué sur la plage juste avant qu'on y découvre un rorqual, est un personnage sympathique, mathématicien programmeur au service d'une banque de trading qui a conçu un logiciel de prévisions. C'est ainsi que, préfigurant la catastrophe sanitaire à venir et ses conséquences sur l'économie mondiale, il se met en tête de prévenir la population et de l'aider.
Le roman alterne avec bonheur la petite histoire des habitants de Saint Piran et les flashbacks avant le krach et s'il se termine sur une note un peu trop romanesque, il n'en reste pas moins écrit avec finesse et se lit d'une traite. 
Bref, je me suis régalée !!!

Un grand merci à Valentine des éditions Stock grâce à qui j'ai passé un excellent moment de lecture !


3 commentaires:

  1. Une découverte ! très bon billet, alléchant !

    RépondreSupprimer
  2. Un régal pour moi aussi ! j'avais adoré son précédent roman (sorti en poche...)

    RépondreSupprimer
  3. Une découverte pour moi aussi. Mais des traders et du farfelu, je ne suis pas certain d'accrocher...

    RépondreSupprimer