24 novembre 2017

Into the wild, l'histoire de mon frère - Carine Mc CANDLESS

Editions 10/18
Parution : 5 octobre 2017
Titre original : The wild truth
Traduction : Anne Guitton
312 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Au mois d’avril 1992, Christopher McCandless décide de s’enfuir pour voyager à travers l’Amérique. Pendant deux ans, il va errer avant de s’installer au coeur de l’Alaska. Il ne survivra pas à cette retraite sauvage et mourra seul dans un bus désaffecté. Son aventure, relatée par Jon Krakauer dans Into the Wild, deviendra un bestseller mondial et sera adapté au cinéma par Sean Penn. Plus de vingt ans après la mort de Chris, Carine, sa soeur et plus proche confidente, révèle pourquoi son frère a choisi d’abandonner sa famille pour mener cette vie solitaire. Elle revient sur leur jeunesse dans une famille instable, à l’ombre d’un père manipulateur. Convaincue que seule la vérité permet de dépasser la douleur, elle a choisi de dévoiler ce qui a poussé son frère à se retirer du monde.


La (parfaite !!) famille Mc Candless

Ce que j'en ai pensé :

Au-delà du mythe d'Alexander Supertramp, mort de dénutrition dans son abri de fortune au fond de l'Alaska, le récit de sa sœur cadette remet les pendules à l'heure, fait le point sur une famille dysfonctionnelle où la violence, tant physique que psychologique, n'est jamais loin.

On entre dans les coulisses de ce qui a provoqué le départ de Chris, de tous les non-dits, les hypocrisies qui ont miné la vie de deux gamins qui auraient dû avoir la vie parfaite que leurs parents s'attachaient à montrer sur les photos de famille. Un père tyrannique (et accessoirement bigame) et une mère soumise, complice de son bourreau, avec pour décor un chantage affectif...

Et Carine qui, inconsciemment, reproduit le schéma maternel, reproduit la soumission avant de s'en libérer (mais échoue au moins 3 fois dans sa vie conjugale) et dans toute l'étendue de son chagrin, voile puis dévoile les blessures de l'enfance.

Un point de vue éclairant sur le destin de Christopher-Alexander qui fait regretter qu'il n'ait pas eu le temps de connaître la solidarité de ses demi-frères et demi-soeurs face à la "mascarade" de ses parents...
Même si parfois au-delà de la sincérité vis à vis de la douleur,j'ai eu l'impression que la rédemption était toute américaine (et pas forcément sincère) et que l'auteur de ce récit réglait surtout des comptes personnels ou cherchait à ne pas sombrer derrière l'ombre de son frère si célèbre...

Bonne lecture mais sensation un peu mitigée. 

2 commentaires:

  1. J'ai lu il y a des années l'histoire de son frère et j'avais beaucoup aimé (ainsi que le film), mais j'ai hésité avant d'acheter ce livre-ci et finalement, j'ai laissé tomber. Je ne pense pas que ça m'apporterait beaucoup et au fond, le dysfonctionnement de sa famille ne m'intéresse pas vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est effectivement pas le même genre que le récit de l'aventure de son frère...

      Supprimer