1 mars 2018

Faire mouche - Vincent ALMENDROS

Editions de Minuit
Parution : 4 janvier 2018
126 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

À défaut de pouvoir se détériorer, mes rapports s’étaient considérablement distendus avec ma famille. Or, cet été-là, ma cousine se mariait. J’allais donc revenir à Saint-Fourneau. Et les revoir. Tous. Enfin, ceux qui restaient.
Mais soyons honnête, le problème n’était pas là.

Ce que j'en ai pensé :

Autant je n'avais pas aimé Un été, autant je dois reconnaître que cet opus a fait mouche ! 
Même si le roman s'apparente bien plus à une nouvelle par sa longueur, même si je l'ai lu en  3/4 d'heure, que j'avais deviné la chute (ou en tout cas, le nœud de l'intrigue), j'ai beaucoup aimé l'humour grinçant et la plume de l'auteur entre tragédie et légèreté et cette galerie restreinte de personnages, leur accent campagnard et leurs manières et peu frustres, l'ambivalence qui se dessine, le poids des rumeurs et des non-dits, le double-jeu sous-jacent.

C'est malin, rapide, et c'est une vraie réussite !

4 commentaires:

  1. Il a de quoi me plaire alors !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu et aimé ce titre et toute l'ambiance qui y règne. Je regrette juste d'avoir deviné la fin un peu tôt...
    https://aumilieudeslivres.wordpress.com/2018/01/04/faire-mouche-vincent-almendros/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On devine assez vite de quoi il retourne, en effet ! J'ai laissé un mot j'ai toi, chouette chronique !

      Supprimer