3 janvier 2014

Iacobus - Matilde ASENSI



En 1314, Jacques de Molay, Grand Maître de l'Ordre du Temple, monte au bûcher, condamné par Philippe le Bel et Clément V. Ses dernières paroles, telles que les rapporte la légende, sont funestes : « Pape Clément !… Chevalier Guillaume !… Roi Philippe !… Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste jugement ! Maudits ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races ! »,

C'est le point de départ du roman de Matilde ASENSI : le Pape Jean XXII charge Galceran de Born, moine-chevalier, de vérifier si les morts de son prédécesseur et du roi de France sont naturelles ou causées par la malédiction lancée pendant son autodafé par Jacques de Molay. Le prétexte dissimule un autre dessein, retrouver le trésor des Templiers pour lequel les puissants se déchirent.

Ça faisait un moment que ce roman traînait dans ma bibliothèque ! Matilde ASENSI, au-delà de la simple quête du trésor, a su me captiver, tant par les enchaînements intelligents que par la qualité historique de sa narration. Bien que quelques passages « sentimentaux » m'aient paru superflus et qu'il en faille maintenant beaucoup pour me surprendre dans un polar historico-esotérique, j'ai apprécié ma lecture et dans la foulée, j'ai commandé deux autres polars que j'ai hâte de découvrir : « Le dernier caton » et « Le salon d'ambre ».







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire