25 janvier 2017

Tango parano - Hervé LE CORRE

Editions Points
Parution : 12 mai 2016
432 pages

Ce qu'en dit l'éditeur : 

Les capitaines Schmidt et Cousin le savent : Vallès, leur ancien collègue, a pété les plombs. Tragédie personnelle et fragilité psychologique. Pourtant qui mieux que lui pourrait résoudre le meurtre de cette jeune Bordelaise ? Infiltré pour la cause au cœur d’une secte, Vallès marche sur des œufs et des cadavres. Manipulation, paranoïa, la danse promet d’être corsée.

Né en 1955, Hervé Le Corre est l’auteur de polars unanimement salués par le public et la critique, notamment Après la guerre. Il enseigne dans la région de Bordeaux.

Ce que j'en ai pensé :

Il l'a l'air sympa, Henri Vallès ! Flic malmené dont la tragédie personnelle lui a fait sauter les câbles, accro à son psy et à ses médocs, mec un peu (beaucoup) porté sur la braguette et qui manie pourtant un langage châtié, embarqué à l'insu de son plein gré dans une affaire d'infiltration de secte..

Il est sympa...sauf qu'à mesure que les pages se tournent, il saôule le lecteur de phrases trop bien torchées (et même si l'humour est toujours présent et de bonne facture) et de zizi brandi. L'affaire (policière s'entend ! ) n'avance pas mais l'érotomane de service, comme un personnage mixant San-Antonio et Molière, s'escrime à croire que l'enquête est en bonne voie et qu'il est le meilleur flic du monde.

Dommage ! Ce qui prend parfois l'allure d'un pastiche (et serait appréciable en tant que tel) s'enlise, s'englue et agace ! Même sa libido exacerbée et sa folie (toute relative finalement, si on exclut ses quelques hallucinations !) finissent par être plus intéressantes que cette enquête qui ne décolle pas...

4 commentaires:

  1. Je suis en train de lire son nouveau roman qui pour le coup n'a strictement rien à voir avec celui-là !

    RépondreSupprimer
  2. c'est "à cause" des commentaires positifs sur le dernier rompol paru que j'ai eu envie de lire cet auteur...mais ce n'était pas le bon choix de polar !

    RépondreSupprimer
  3. oh quel mauvais souvenir, enfin un des rares abandons car comme toi, j'ai eu assez de ces phrases à la langue pendue, cet humour "torchées" comme tu le dis. Ces figures de style c'était bien pour un personnage mais là mais les descriptions sont dans le même ton. Trop c'est trop.
    Et ces personnages ne me faisaient pas vraiment rire ! pas du tout mon genre d'humour. Mais il plait beaucoup à d'autres.

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que je découvre cet auteur mais je ne pense pas que ce sera avec ce titre ^^

    RépondreSupprimer